Secrétariat international de la CNT

Maroc : "La lutte héroïque des ouvriers de l’OCP-SMESI continue avec détermination"

Publié le mercredi 10 février 2010


Depuis début septembre, 850 mineurs de l'entreprise OCP dans la région de
Khouribga luttent pour leur réintégration.

Comme le note Ali FKIR,
coordinateur du Comité de solidarité avec les ouvriers de SMESI – OCP
(CSOS) : cette situation est d'autant plus révoltante que « ces
prolétaires ont trimé pendant des années et sont jetés aujourd'hui à la
rue comme des vauriens ».

local/cache-vignettes/L300xH225/OCP-ef351-2-2ee3e.jpg?1422756148

Au-delà de leurs familles qui luttent à leurs côtés, les mineurs peuvent
compter sur l'appui de nombre de militant-es sur le territoire marocain.
Au niveau international, la CNT soutient la grève en multipliant depuis
des semaines actions de solidarité et diffusions de tracts dans les
quartiers populaires afin de sensibiliser la communauté marocaine vivant
en France.

Une première victoire a été gagnée par les mineurs : par leur mobilisation
ainsi que celle de ses soutiens, ils ont obtenu la relaxe des quatre
syndicalistes qui passaient dernièrement en procès pour fait de grève.

La lutte continue donc. Les mineurs de l'OCP – SMESI pourront compter de
nouveau sur nos modestes forces. La CNT entend poursuivre sa campagne.

Entretien avec Ali FKIR sur son analyse de la situation et sur les suites
à donner au mouvement.


Comment interprètes tu la relaxe concernant les quatre syndicalistes qui
passaient en jugement ? Est ce le début d'un infléchissement de la part
des autorités marocaines et de l'OCP ?

L'acquittement des 4 ouvriers de SMESI-OCP poursuivis en « justice » est le
résultat essentiellement de la résistance de leurs camarades et de leurs
familles, de la solidarité nationale et internationale, et du nombre
important des avocats qui ont assuré la défenses de ces 4 victimes de la
répression policière. Pour le moment je ne vois pas encore de
fléchissement de la part de l'OCP et de l'Etat marocain.

Comment a été perçu par les mineurs de l'OCP et les militants, la
campagne de solidarité de la CNT ? Penses tu qu'elle a eu une incidence
sur les autorités politiques marocaines ?

Les mineurs de l'OCP - SMESI ont très apprécié tout ce que fait la CNT
pour eux. Ils prennent conscience de l'importance de la solidarité
internationale, et surtout des liens de classe qui unissent les ouvriers
à travers le monde. Il est difficile de connaître l'incidence de cette
solidarité sur les autorités marocaines. Il est certain qu'elle existe,
mais son impact est difficile à « mesurer ».
local/cache-vignettes/L130xH165/Ali_Fkir-c7d07.jpg?1422756148


Peux tu nous faire un petit bilan des dernières actions sur place ?

La lutte héroïque des ouvriers de OCP- SMESI continue avec détermination.
Ces dernières semaines, ils se sont déplacés à Rabat , la capitale du
Maroc (à 300 km de Khouribga) où ils ont organisé un sit in devant le
ministère des mines et de l'énergie, puis un deuxième sit in devant le
parlement, et une conférence de presse au local de l'UMT, Rabat. Le 5
janvier 2010, ils se sont déplacé à Casablanca, la capitale économique du
Maroc (plus de 130 km de Khouribga), où ils ont organisé un sit in devant
le siège de l'OCP. Le 12 janvier, ils au centre d'exploitation minière à
Beni Idir. Leur assemblée générale tenue le 17 janvier 2010 au local de
leur syndicat UMT a arrêté le programme des actions à entreprendre au
cours de la dernière semaine de janvier 2010 avec différents rendez vous
quotidiens dans la région de Khourigba. Le jeudi 28 janvier et vendredi
29 janvier 2010, seront organisés des rassemblements devant le ministère
de l'énergie et des mines à Rabat (près de 300km de Khouribga).


Le mot de la fin ?

Ce que je peux dire, c'est que les prolétaires de SMESI - OCP sont déterminés à
continuer la lutte pour arracher leurs légitimes droits. Je tiens aussi à
vous remercier pour tout ce que vous faites pour la cause juste des 850
prolétaires victimes de l'arbitraire, à vous féliciter pour la réalisation
de vos actions militantes et à saluer à travers vous tous les militants
et toutes les militantes de la CNT. Ils ont besoin de la solidarité de
tous les militants à travers le monde. La pression sur l'Etat marocain est
très importante. L'Etat marocain est très allergique aux actions
entreprises à l' l'extérieur. Vive la solidarité internationale et
internationaliste !

Propos recueillis par Jérémie (SI de la CNT)

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :