Secrétariat international de la CNT

[Maroc] Atteintes graves aux libertés syndicales

Au sein de l'office national des chemins de fer

Publié le vendredi 21 mars 2008

Suite à une série et multiples décisions et mesures arbitraires, irresponsables et inhumaines de la direction de l'office national des chemins de fer/ONCF à l'encontre des syndicalistes et militants de l'organisation démocratique du Rail ; Le bureau exécutif de l'organisation démocratique du travail/ Odt a tenu une réunion extraordinaire le samedi 12 janvier 2008 en son siége central à Rabat pour se pencher sur les atteintes graves aux lois et aux libertés syndicales tels que reconnus par le code de travail marocain et par les conventions de l'organisation international du travail ,que connaît cet établissement ,depuis l'annonce officielle de la création de l'organisation démocratique du Rail/Odt et d' analyser cet acharnement ininterrompu sur nos militants et particulièrement les dirigeants syndicaux de l'ODR/Odt qui continuent de voir leurs droits élémentaires assujettis à des mesures injustifiées ; suivi de répressions et de sanctions abusives.

En effet, l'administration de L'ONCF via certains de ses responsables corrompus, connus par leurs dossiers noirs au sein des cheminots, ne rate pas l'occasion pour brandir les menaces de sanctions sévères et de harcèlements quotidiens contre les militants et adhérents de l'Odt. Cinq membres du bureau national de l'ODR/Odt sont victimes de ces agissements, et sanctions abusives. Ces derniers, titulaires de leur poste par, qualification, compétences, expérience et assiduité, ont été, sérieusement sanctionnés ; soit, déplacés, soit évincés autoritairement et abusivement de leur poste d'origine et qu'ils occupés depuis plusieurs années ; sans motif valable ; leur seul « crime » c'est d'appartenir à l'Odt.

De chef de train Mr.HANINE Mohamed est devenu du jour au lendemain un gardien dans des vestiaires du site, L'administration à travers ses pions exploite un service de contrôle psychologique pour couvrir ses actions envers ces militants syndicaux.

Par ailleurs, la direction générale de l'oncf, à travers de sources non identifiées avance aux medias nationaux des allégations mensongères, déguisées et des informations déloyales mystificatrices, pour justifier leurs décisions arbitraires tels la sécurité des usagers pour le cas de Mr Hanine Mohamed, alors que ce dernier conduit un train de marchandise .le deuxième cas est celui de Mr.Abdelilah GASBAJ qui est sanctionné tout simplement pour avoir soit disant distribué des tractes et communiques de son syndicat, que la loi marocaine et/ ou celle de l'oncf interdit et sanctionne ??? Quelle loi ?? Est- ce la loi de Loyauté ?! Ou de ses fils qui restent encore dans nos rangs sans qu'on le sache ?
Le troisième cas est celui de Mr.Mustapha Al HAYANE qui subit le même sort que ses predesseseur sans Oublier évidemment les mesures arbitraires de mutation dans des villes loin de leurs familles qu'a connu Mrs. Hassan BAAZIZ, Saïd ASKOUR, Brahim YAQINE et enfin le secrétaire général de l'ODR / Odt Mr.Saïd NAFAI et la liste n'est pas close.
MR ASKOUR SAID est menacé de licenciement.

Ces agissements illégaux sont devenus monnaie courante et en hausse constante au sein de l'oncf, et nous rappelle les comportements du temps des années de plomb que les marocains voulaient qu'il soient une fois pour toute révolu ; Malheureusement ce n'est pas le cas au sein de la direction des cheminots où perdure, signe et persiste la culture d'oppression et d'exploitation d'antan.

La dernière en date, nous vient d'un sieur Belghazia bdelkebir Chef de service de la production des trains de marchandise à casablanca. Connu dans milieux, par ses dossiers noirs et colossaux en matière d'irrégularités flagrantes dans la gestion financière et matérielles de ce service de production. Le sieur Belghazi retraité, repris pour accomplir de sales missions à la solde de ses maîtres de la direction centrale, cet autocrate sous voile syndicale, continue à opérer dans l'injustice et l'illégalité totale, voulant à tout prix faire taire cette voix qui réclame, la bonne gouvernance, la transparence et la protection des biens publics au sein de cette établissement étatique.

La voix de ODR/Odt qui réclame la nécessité de l'amélioration des conditions de vie et de travail des braves salariés et retraités, cadres et techniciens de cet établissement, qui continuent à remplir leur mission dans des conditions très précaires parfois même dangereuses, avec des salaires de misère , horaires de travail souvent prolongés non indemnisés,détournement de leurs allocations de retraite, d'assurance maladie et autres prestations sociales ; exposés quotidiennement à des risques dangereux, sans indemnités contre les risques professionnels ( le cas de train venant de l'aéroport de Casablanca en est un exemple frappant et interpelle une fois encore toutes les bonnes consciences sur ce secteur) ;absence de moyens et de mesures de sécurités réels, conformes aux normes internationales et garantissant la sécurité simultanément des usagers et des cheminots ; climat de tension ,de menaces et de terreur qui s'instaure au sein de l'oncf.

Bref,Un constat alarmant sur la gestion des ressources humaines au niveau des cheminots, sans pour autant, oublier ce service de production des trains, que cachent certains responsables centraux de l'ONCF pour sauvegarder leurs propres intérêts, mérite une actions courageuse de la part de l'inspection générale de ce département, et, un audit urgente s'impose pour mettre au clair les responsabilités de cette situation désastreuse ,qui risque d'exploser dans les jours à venir ( appel d'offre louches, absence quasi-totale de pièces de rechange,essieux de trains non-conformes aux normes, insécurité des trains etc.)

Devant le mutisme totale de l'administration de la direction générale de l'oncf, et après plusieurs tentatives de demande d'intervention auprès du Ministère de l'équipement et de transport et auprès de la primature ; et, malgré notre volonté d'asseoir une culture de dialogue franc, serein et constructif et de partenariat pour le développement de cet établissement, et pour faire valoir les revendications des ses salariés et ses retraités, une année passée sans suite.

Devant l'aggravation de la situation et la multiplication des sanctions arbitraires contre nos militants et responsables syndicaux Le bureau exécutif de l'Odt :

- S'élève contre les sanctions injustes à l'encontre de nos militants et plus largement vers les salariés de l'oncf, et :
- Dénonce vigoureusement les déclarations mensongères de la direction des cheminots et demande une enquête urgente de l'administration de tutelle sur cette question ;
- Exige que tous les militants frappés de sanctions abusives anti-syndicales soient rétablis dans leurs droits ;
- Prépare une plainte contre l'oncf à adresser et à déposer auprès du bureau international de travail (BIT) ;
- Organise une conférence de presse le 27 Mars 2008 à10h au siege central de l'Odt à RABAT
- Exige l'amélioration des conditions de vie et du travail des cheminots et cheminotes sur la base de la plate- forme déposéé chez la direction depuis une année,
- Demande des négociations sérieuses sur le dossier de la retraite et la situation des retraités ainsi que sur la question des œuvres sociales
- Appelle toutes les forces démocratiques et de défense des droits humains et syndicaux, nationales et internationales à soutenir la cause légitime des militants syndicalistes de l'organisation démocratique du Rail/Odt dans leur luttes légales pour les libertés syndicales, la dignité et leur droits à l'amélioration de leur conditions de vie et de travail.

Bureau Exécutif de l'Odt
SG : Ali LOTFI
Odt.maroc gmail.com

P.-S.

Pour exprimer votre soutien et solidarité avec les militants de l’Odt Rail / veuillez écrire à :

- Monsieur le premier ministre
www.pm.gov.ma
Fax +212 (0) 37 73 10 01

- Ministère de l’équipement et de transport
www.equipementransport.gov.ma
Fax +212 (0)37 76 48 25

- Ministère de l’Emploi
Email communication emploi.gov.ma
Fax +212 (0)37 76 88 81

- Office National des chemins de fer (oncf)
www.oncf.ma
Fax +212 (0)37 77 78 57

- Organisation démocratique du travail
E-mail : Odt.maroc gmail.com
Site Web : www.odt.ma
Fax +212 (0)37 26 46 93

- Organisation démocratique du Rail / Odt
E-mail : Odt.maroc gmail.com
Site Web : www.syndicatoncf.tk

- Ministère de l’Emploi
Email communication emploi.gov.ma
Fax +212 (0)37 76 88 81

- Office National des chemins de fer (oncf)
www.oncf.ma
Fax +212 (0)37 77 78 57

- Organisation démocratique du travail
E-mail : Odt.maroc gmail.com
Site Web : www.odt.ma
Fax +212 (0)37 26 46 93

Organisation démocratique du Rail / Odt
E-mail : Odt.maroc gmail.com
Site Web : www.syndicatoncf.tk

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019

S'abonner à notre lettre d'information :