Secrétariat international de la CNT

Italie : La CUB aux côtés des travailleurs français en lutte

Publié le jeudi 5 avril 2018

La Confederazione Unitaria di Base, membre du Réseau Européen des Syndicats Alternatifs et de Base dont fait partie la CNT, a envoyé ce message, que nous reproduisons traduit en français.

Italie : La CUB aux côtés des travailleurs français en lutte

En Italie, nous avons déjà connu la vague libérale qui a entraîné l'annulation du principe de l'universalité et la gratuité de certains services, la privatisation qui ont réduit la présence de l'État dans le système bancaire, l'industrie et les services, et les résultats ont été désastreux pour les travailleurs et les classes populaires.

En France, la grève générale des cheminots de la CGT, de l'UNSA et de la CFDT est en cours, à laquelle s'ajoutent les pilotes d'Air France, les éboueurs et d'autres secteurs d'ouvriers ainsi que les étudiants. SUD Rail a présenté un avertissement de grève illimitée, qui a débuté lundi à 20h.

La grève a été lancée contre la libéralisation proposée du secteur et la transformation des chemins de fer en sociétés par actions, avec pour conséquence la privatisation de la relation de travail.
La réforme Macron des chemins de fer français ouvrirait la porte à la concurrence dans les secteurs nationaux du transport de passagers et incorporerait dans la législation française plusieurs lois européennes, adoptées en 2016 au sein de l'UE, fixant un calendrier pour la libéralisation des services nationaux de transport de passagers dans les États membres.
Le plan abolirait également le statut spécial des nouvelles recrues pour réduire les coûts de main-d'œuvre et les règlements, en particulier pour les conducteurs de train.
Si les propositions du gouvernement devaient être adoptées, un certain nombre de sections considérées à perte seraient fermées ; le repère ne serait plus un service public mais son économie.

À l'heure actuelle, les cheminots français, en plus de défendre leurs droits et leurs conditions de travail, défendent le droit de chacun à la mobilité durable des usagers et de l'environnement, géré sous forme publique et éloigné de la logique du profit.

La CUB est aux côtés de ces travailleurs, partage leurs luttes et les objectifs qu'ils se sont fixés et prend parti contre les politiques libérales qui font rage en Europe ; le succès de ces luttes serait utile pour contrer les politiques antipopulaires menées depuis des décennies.

Milan le 03/04/2018

La CUB al fianco dei lavoratori francesi in lotta

In Italia abbiamo già sperimentato la ventata liberista che ha comportato la cancellazione del principio della universalità e gratuità in alcuni servizi, le privatizzazioni che hanno ridotto la presenza dello Stato nel sistema del credito, dell’industria e nei servizi e gli esiti sono stati disastrosi per i lavoratori e i ceti popolari.

In Francia è in corso lo sciopero generale dei ferrovieri indetto da Cgt, Unsa e Cfdt al quale si è aggiunto quello dei piloti di Air France, dei netturbini e di altri settori di lavoratori oltre che degli studenti. SUD Rail ha presentato un avviso di sciopero illimitato, iniziato lunedì alle 20.

Lo sciopero è stato indetto contro la proposta di liberalizzazione del settore e la trasformazione delle ferrovie in società per azioni, con conseguente privatizzazione del rapporto di lavoro.
La riforma Macron delle ferrovie francesi spianerebbe la strada alla concorrenza nei settori nazionali nel trasporto passeggeri e recepirebbe nel diritto francese diverse leggi europee, adottate nel 2016 all’interno dell’Ue, che stabiliscono un calendario per la liberalizzazione dei servizi nazionali di trasporto passeggeri negli Stati membri.
Il piano abolirebbe anche lo statuto speciale per i nuovi assunti per abbattere costo del lavoro e normative in particolare ai macchinisti.
Dovessero passare le proposte del governo sarebbero chiuse numerose tratte considerate in perdita ; il parametro di riferimento non sarebbe più un servizio pubblico ma la sua economicità.

I ferrovieri francesi in questo momento, oltre a difendere i loro diritti e le loro condizioni di lavoro, difendono il diritto di tutti ad una mobilità sostenibile per gli utenti oltre che per l'ambiente, gestita in forma pubblica e sottratta alla logica del profitto.

La CUB è a fianco di questi lavoratori, condivide le loro lotte e gli obiettivi che si sono dati e si schiera contro le politiche liberiste che imperversano in Europa ; il successo di queste lotte sarebbe utile per contrastare le politiche antipopolari perseguite da decenni.

Milano 03/04/2018

août 2018 :

Rien pour ce mois

juillet 2018 | septembre 2018

S'abonner à notre lettre d'information :