Secrétariat international de la CNT

Conakry Info-37

INTER – CENTRALE CNTG – USTG élargie à l'ONSLG et à l'UDTG

Publié le vendredi 26 janvier 2007

Conakry, le 26 Janvier 2007

Travailleur(euse)s des Secteurs Public, Mixte,Privé, Informel et Retraités de Guinée

L'HORREUR !
Plus les jours passent, plus le bilan de la répression sanglante et meurtrière du Lundi 22 janvier 2007 à Conakry s'alourdit. Pour l'ensemble du pays, le bilan oscille entre 60 et 100 victimes, plusieurs centaines de blessés et des dégâts matériels importants. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, les bourreaux qui avaient tiré sur les élèves le 12 juin 2006, viennent encore de massacrer sauvagement les populations. La cruauté et la barbarie des forces de l'ordre exercées sur les manifestants munis de pancarte, banderoles et drapeaux du pays sont d'une rare bestialité. Quelle horreur ! Nous disons : plus jamais ça ! Ou encore A KHA DAN !
Dans une déclaration diffusée le jeudi 25 janvier 2007, sur les antennes de la fameuse RTG (encore elle), le Ministre Solano, porte parole du Gouvernement s'est engagé à faire toute la lumière sur les tragiques événements qui ont émaillés ces marches pacifiques. Mais cette profession de foi n'est pas une nouveauté quand on sait que le même Ministre avait pris, au nom du gouvernement, le même engagement après les événements tragiques de Juin 2006. Or au jour d'aujourd'hui, aucune enquête n'a été menée. Il ne pouvait d'ailleurs en être autrement quand on sait que le Gouvernement porte l'entière responsabilité et des 12 morts de juin 2006 et a sur la conscience les massacres du 22 janvier 2007 à travers ses services de police, de gendarmerie et des bérets rouges. C'est pourquoi, seule une commission d'enquête internationale indépendante est à même d'établir avec objectivité la chaîne de responsabilité dans la répression féroce de juin 2006 et janvier 2007 ainsi que sur l'agression sauvage dont ont été victimes les syndicalistes à la Bourse du Travail.
A la question posée par un journaliste de la BBC de savoir si les victimes du 22 janvier 2007 avaient été tuées par balles réelles, Mr Solano a pu répondre qu'il va mener des enquêtes pour le savoir. Comment peut-on dans ce cas accorder du crédit aux engagements d'une telle personne ?
Dans le but de saborder notre mouvement de grève, le Ministre du commerce a fait une annonce hier à la radio informant la population que le gouvernement a mis à sa disposition du riz à 90.000FG. D'une part, il faut savoir que ce riz est un don du Gouvernement Japonais à notre pays et par conséquent ne devrait pas faire l'objet de vente. D'autre part si le Gouvernement est capable de vendre du riz à la population à ce prix, pourquoi ne l'a-t-il pas fait avant ce mouvement ? Combien de temps peut-il assurer cette vente de riz à la population ? Ce riz peut-il être mis à la disposition de toutes les Préfectures et à quel prix ? Camarades, nous devons rester vigilants.
Par ailleurs, nous sommes informés que Mr Anatoly Patchenco, D.G de la CBK et représentant de RUSAL utilise tous les stratagèmes pour noyauter notre mouvement de grève : utilisation des militaires pour convoyer les travailleurs, corruption de certains travailleurs, pointage régulier de tous ceux qui observent le mot d'ordre de grève, etc. L'Inter-centrale CNTG-USTG élargie à l'ONSLG et l'UDTG a tenu en fin de matinée de vendredi 26 janvier 2007 une Assemblée Générale pour rendre compte de l'état d'avancement des négociations qui se poursuivent au Palais du Peuple.

N'accordons aucun crédit à la RTG, suivons plutôt les Radios privées et étrangères.

La Grève se poursuivra jusqu'à la victoire totale !
Ensemble mobilisons-nous pour sauver le pays !

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :