Secrétariat international de la CNT

Comment Mehadrin incarne l’imaginaires du sionisme du XXIe siècle néolibéral

Publié le samedi 4 février 2012

Le 26 novembre 2011, plus de 60 actions de boycott ont eu lieu dans 13 pays européens
contre le N°1 de la production et de l’exportation des agrumes (jaffa) et des avocats (TOP),
l’entreprise israélienne Mehadrin, sur le thème « pas d’apartheid au menu ! », « Mehadrin
hors d’Europe ! ». Dans le mois qui a suivi, le géant israélien accuse réception du
lancement de cette campagne par un remaniement complet de son site web dont certaines
pages sont encore en construction (http://www.mehadrin.co.il). Il ne fait aucun doute que la
liquidation d’Agrexco déclenchée par la campagne BDS européenne a poussé Mehadrin à
enlever toute trace concernant l’origine des produits et des phrases du genre « les dates
medjoul sont cultivées en Israël dans la vallée du Jourdain » ont disparu.
Mais en supprimant certaines informations concernant l’origine des produits, et donc la
colonisation, et en renouvelant les illustrations, la nouvelle version du site réaffirme
ostensiblement l’imaginaire d’un « Mehadrin nouveau », pionnier blanc de la modernité
occidentale. Ce faisant Mehadrin reprend et illustre la métaphore raciste d’Ehud Barak :
« Israël est une villa encerclée par la jungle ». Espérant neutraliser le boycott de ses
produits, Mehadrin offre au BDS de nouvelles armes pour combattre, pas seulement les
produits, l’entreprise mais le sionisme !

Pour lire la suite, voir le document joint.

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :