Secrétariat international de la CNT

Chronique ordinaire d’une occupation : les attaques des forces israéliennes contre les paysans palestiniens

Publié le vendredi 29 juillet 2011

27 mai 2011.
Les forces israéliennes ont tiré sur des paysans palestiniens à Gaza

Bande de Gaza. Les forces israéliennes ont ouvert le feu ce mardi sur des paysans palestiniens dans la zone d’Al-Farrahin area, à l’est de Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza selon des témoins.
Les troupes israéliennes stationnées sur la frontière est de Gaza ont ouvert le feu à la mitrailleuse sur les paysans palestiniens qui étaient en train de récolter leurs cultures. Il n’y a pas eu de blessés signalés. Les paysans craignent de ne pouvoir récolter leurs cultures, ce qui est leur seule source de revenus depuis le blocus de gaza imposé en 2008.

30 mai 2011
Des soldats et des colons empêchent des paysans palestiniens de travailler leurs terres.

Cisjordanie. Cette période est particulièrement cruciale dans le cycle agricole. Une fois de plus dans cette période si importante, des soldats israéliens ont empêchés des fermiers des villages de Safa et Beit Unmar de travailler leurs terres près de la colonie de Bat Ayin au nord de ces villages, prétendant que l’endroit est une zone militaire fermée. Cette zone agricole riche, appelée Wad Abu El-Rish est semée d’oliviers et de vignes. Les terres appartiennent à différents fermiers des villages de Safa et Beit Unmar. _ Durant les derniers jours, des colons ont coupé une vingtaine d’oliviers et une vingtaine de pieds de vignes à Wad Abu El-Rish. Le propriétaire des arbres détruits, Hammad Solaibi, a déclaré : « Si les soldats continuent de nous empêcher d’aller sur nos terres, nous allons perdre la saison des raisins, qui est notre principale source de revenus. L’année dernière, des colons avaient coupés des dizaines d’arbre dans cette zone, et ils recommencent cette année ».
Des gens des villages ont déclaré à l’Alternative Information Center qu’ils craignaient que les récentes attaques de colons, et le classement de cette zone comme “zone militaire fermée” soit le premier pas pour une annexion de celle-ci à la colonie Bat Ayin.

2 juin 2011
Des colons mettent le feu à des vignes dans des villages de la zone de Naplouse

Cisjordanie. Pour la deuxième fois cette semaine, des villageois ont rapporté que des colons ont mis le feu à des terres agricoles au Sud de Naplouse. Des habitants de Burin ont accusé des colons de la colonie Yitzhar. Des terres agricoles près des villages de Madama et Burin, tous les deux au sud de Naplouse ont été incendiées jeudi après-midi et les villageois ont déclaré que des observateurs avaient vu des colons dans la zone.
Les pompiers palestiniens ont pu contenir l’incendie mais plusieurs dunum [1] ont été détruits a rapporté un officiel.
Le feu s’est déclaré après l’évacuation d’un avant-poste d’une colonie, quinze kilomètres au sud des villages. Des habitants d’une localité près de la colonie de Shilo où quatre structures illégales ont été démantelées ont dit que douze voitures avaient été vandalisées par des colons.
Lundi, des colons visitant un lieu saint à l’intérieur de Naplouse ont tiré sur les forces israéliennes escortant le groupe de 1 600 personnes puis, selon des sources palestiniennes ont mis le feu à des terres près de Madama. Ces incidents marquent un saut important dans la violence des colons contre les palestiniens dans cette zone.

3 juin 2011
Des soldats israéliens attaques des manifestants qui protestaient contre le Mur, blessant six civils.

Cisjordanie. Six civils ont été blesses vendredi et beaucoup d’autres soignés suite à l’inhalation de gaz lacrymogène quand les troupes israéliennes ont attaqué les manifestations hebdomadaires anti-Mur dans différents villages de Cisjordanie. Cette semaine, des manifestations ont été signalées dans les villages de al-Nabi Salleh, Bilin, Nilin dans la partie centrale de Cisjordanie ainsi qu’à al-Massara dans le sud. Un homme a été blessé à la jambe et deux douzaines traités pour les effets des gaz lacrymogène quand les troupes ont attaqué la protestation hebdomadaire dans le village de al-Nabi Salleh. Vendredi matin, des villageois et des militants internationaux et israéliens se sont regroupés près de terres où Israël a planifié de construire une nouvelle colonie. Dès qu’ils sont partis, les troupes ont attaqué le village, l’ont envahi et lances des bombes lacrymogènes dans les maisons... Ensuite, après la prière de la mi-journée, des manifestants ont de nouveau marché vers le lieu de construction de la colonie où ils ont été attaqués de nouveau avec des gaz lacrymogènes avant de se retirer du village. Un homme a été blessé à la main par une bombe lacrymogène.

Les troupes ont de nouveau envahis le village ensuite et sont rentrés dans les maisons y compris celle de Bassem al-Tamimi, un militant local qui a été détenu par l’Armée israélienne les six derniers mois. De même, dans le village de Bilin, un journaliste a été blessé et beaucoup de personnes soignées suite à l’inhalation de gaz lacrymogènes après que l’Armée ait attaqué la manifestation. Des habitants de Bilin protestent contre la construction du Mur depuis six ans. Des militants israéliens et de nombreux pays rejoignent les villageois dans leurs protestations chaque vendredi après la prière de la mi-journée. Dès que les gens arrivent à la grille séparant les paysans de leurs terres, les soldats israéliens tirent des bombes lacrymogènes et des bombes assourdissantes . Khalid Sabarnah, 45 ans, un journaliste local a été blessé par une bombe lacrymogène quand elle est venue heurter sa main. D’autres manifestants se trouvaient dans le village voisin de Nilin où les habitants font la prière du midi près du Mur Israélien avec le soutien de militants internationaux et israéliens. Ils ont ensuite marché vers le Mur, marquant le troisième anniversaire de lutte contre celui-ci. Les troupes israéliennes ont alors tiré des gaz lacrymogènes et à balles réelles causant des blessures légères à quatre d’entre eux. Les soldats ont tiré en plus des grenades en direction de vergers d’oliviers, enflammant plusieurs d’entre eux. Ailleurs le même jour, des villageois et leurs soutiens internationaux et israéliens ont protesté contre le Mur et les colonies à al-Masara village du sud de la Cisjordanie. Les soldats israéliens ont empêché les villageois d’atteindre le côté du Mur en construction et refoulé les gens dans le village où la protestation s’est terminée sans autres affrontements.

12 juin 2011
L’armée israélienne brûle des terres agricoles près de Qalqiliya

Cisjordanie. Des soldats israéliens ont mis le feu la nuit dernière à des terres agricoles d’Azoun Atme, un village de la ville cisjordanienne de Qalqilya, sans justification légale.
Selon des témoins, des véhicules israéliens ont envahi le village dans la nuit et ont mis le feu sur de larges étendues près de la colonie illégale d’Aornett causant de graves dommages.
Des témoins ont relaté que plus de vingt dunums plantés d’oliviers et de céréales ont été complètement brûlés. Ces terres étaient le seul moyen d’existence de douzaines de familles palestiniennes.
Une équipe de la défense civile palestinienne ont accouru sur les lieux pour éteindre l’incendie. Il n’est pas fait état de blessés.
Azoun Atme est un village palestinien entouré par le Mur de Séparation dans lequel plus de 1 700 de ses habitants ne peuvent plus entrer et doivent vivre en dessous du seuil de pauvreté du fait des exactions israéliennes toujours en cours.

13 juin 2011
Les forces israéliennes émettent trois ordres de démolition pour trois fermiers de Majdal Bani Fadel

Cisjordanie. Les forces israéliennes ont publié trois actes de démolition pour trois fermiers qui bénéficiaient du projet de réclamation et de réhabilitation des terres dans le village de Majdal Bani Fadel village, mis en place par l’UAWC et financé par le Fonds international pour le développement agricole, dans le district de Naplouse. Les forces israéliennes ont informé les trois fermiers qu’ils avaient une semaine pour démolir leurs citernes d’eau et détruire les terres récupérées. De plus, les forces israéliennes ont confisqué un véhicule agricole et demandé à son propriétaire de comparaître devant la court de Qalqiliya.
Il faut mentionner que les forces israéliennes ont publié un premier ordre de démolition le 22 mars 2011 et le second le 12 juin 2011.

23 juin 2011
L’armée israélienne stoppe le projet de réclamation des terres et confisque des véhicules agricoles

Cisjordanie. L’armée israélienne a stoppé le travail du projet de réclamation des terres situé dans les villages de Jurish et Aqraba, au sud du district de Naplouse, et dans le village de Imreiha, à l’ouest de Jenin sous le prétexte que ces terres sont situées en zone C et donc réservées aux colonies et routes à usage exclusif des colons.
Le coordonnateur du projet, Saada Abu Sheikha, a dit qu’à “Aqraba, l’armée israélienne a confisqué un excavateur et détenu plusieurs heures des ouvriers construisant des murs de rétention”
“À Jurish, l’armée israélienne a stoppé le travail sur vingt dunums situés près de la colonie illégale de Migdalim. Ils ont aussi stoppé le travail sur cinquante dunums à Yabad près du village d’Imreiha.”
Ce projet consiste en la récupération et la culture de centaines de dunums avec la plantation d’arbres fruitiers, l’installation de citernes, l’ouverture de routes agricoles, le creusement de basins, la formation de centaines de fermiers aux technologies modernes de l’agriculture.
Ce projet vise à améliorer les conditions d’existence de familles palestiniennes qui dépendent de l’agriculture mais aussi à protéger leurs terres des confiscations israéliennes.
Il faut préciser que ce projet a été mis en place par l’UAWC en partenariat avec de nombreuses ONG palestiniennes, sous le contrôle du PARC et financé par le gouvernement hollandais. L’UAWC appelle donc toutes les organisations internationales à protéger les palestiniens et leurs propriétés des attaques israéliennes.

Notes

[11 dunum = 1 000 mètres carrés. NdT.

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :