Secrétariat international de la CNT

Burkina Faso : Grève générale

Publié le mercredi 14 mai 2008

GREVE GENERALE DANS TOUS LES SECTEURS D'ACTIVITES SUR TOUTE L'ETENDUE DU TERRITOIRE LES 13, 14 et 15 MAI 2008

MARCHES-MEETINGS NATIONALES LE 14 MAI DANS TOUT LE TERRITOIRE

A L'INITIATIVE DE LA COALITION NATIONALE CONTRE LA VIE CHERE


Grève des 13, 14 ET 15 mai : Appel à une plus grande mobilisation
vendredi 9 mai 2008.

Les syndicats burkinabè veulent à nouveau battre le macadam pour se faire entendre du gouvernement dont il dit qu'il ignore leurs revendications. Ce sera, en principe, les 13, 14 et 15 mai 2008. Avant les dates en question,les responsables syndicaux appellent dans les lignes qui suivent les militant (e)s, travailleurs (ses) du public et du privé à prendre activement part à ces 72 heures de débrayage en vue.

Les 13, 14 et 15 mai 2008, des actions de rejet de la vie chère et de la
misère sont prévues sur toute l'étendue du territoire national.

1. Il s'agit de la grève générale de 72h, les 13, 14 et 15 mai 2008, à
l'appel des centrales syndicales et syndicats autonomes.

Les 8 et 9 avril 2008, vous avez été nombreux à prendre part à la grève
générale lancée par les centrales syndicales et syndicats autonomes sur
toute l'étendue du territoire national. Les organes de presse, à travers
leurs correspondants dans les principales localités du pays, ont rendu
compte de cette adhésion massive des travailleurs à ladite grève. Encore
une fois, nous félicitons les dizaines de milliers de travailleurs qui,
dans les différentes localités, ont pris effectivement part à la grève des
8 et 9 avril passés. Malgré cette mobilisation, le gouvernement est resté
sourd à nos préoccupations. Pire, il s'est lancé dans une campagne de
dénigrement de la grève, laissant entendre que moins de 20% des
travailleurs y ont pris part !

Face à une telle attitude du gouvernement, nous n'avons pas d'autre choix que de poursuivre et d'intensifier la lutte, si nous voulons imposer la satisfaction de nos légitimes revendications. Il s'agit donc aujourd'hui
de se mobiliser beaucoup plus que les 8 et 9 avril. Pour un succès encore
plus éclatant de la grève, les responsables à tous les niveaux, les
militant(e)s, les travailleuses et les travailleurs doivent s'impliquer
tous. Ainsi :

* Les responsables des structures (bureaux confédéraux, bureaux nationaux, bureaux de sections, de bases et de comités, responsables régionaux, provinciaux, départementaux), doivent veiller à une large information des travailleurs sur les revendications, objet de la grève, les sensibiliser
sur leur droit de grève et sur les vertus de la solidarité ;

* Les travailleurs qui n'ont pas pris part à la grève des 8 et 9 avril
passés sont appelés à se ressaisir, à se solidariser avec les autres
travailleurs pour la résolution de problèmes qui nous sont communs ;

* Les commerçants, les actrices et acteurs de l'économie informelle qui
ont faiblement pris part à la grève passée sont invités à mieux
s'organiser pour marquer à leur manière la grève des 13, 14 et 15 mai
prochains, et surtout les marches -meetings du mercredi 14 mai 2008.

2. Il s'agit ensuite des marches – meetings du 14 mai 2008 sur toute
l'étendue du territoire national sous l'égide de la Coalition nationale
contre la vie chère, la corruption, la fraude, l'impunité et pour les
libertés.

Les marches-meetings du mercredi 14 mai 2008 seront un temps fort des
actions à venir. Le 2e jour de la grève sera en effet marqué par des
manifestations publiques sur toute l'étendue du territoire national. Ces
marches seront organisées sous l'égide de la Coalition nationale contre la vie chère (CCVC). Il s'agira de marches - meetings dans les différentes
localités pour lesquelles un travail intense de mobilisation devra être
mené en vue de mobiliser le maximum possible de travailleurs, mais aussi les militant(e)s des autres organisations de la société civile membres de la Coalition nationale contre la vie chère, les commerçants, les acteurs de l'économie informelle, bref, les populations laborieuses de nos villes et campagnes, confrontées à la vie chère.

A Ouagadougou, le rassemblement est prévu le mercredi 14 mai 2008 à partir de 7h30mn à la Bourse du travail pour une marche suivie d'un meeting.

Camarades, nous devons réussir la grève des 13, 14 et 15 mai et les
marches –meetings du 14 mai. Le succès de ces différentes actions dépendra de l'engagement et de la détermination de tout un chacun de nous. Alors, tous ensemble, engageons le travail d'information, de sensibilisation et de mobilisation des travailleurs et des populations pour réussir nos manifestations et contraindre le gouvernement à trouver des solutions effectives à la vie chère.

Non à la vie chère, à la corruption, à la fraude et à l'impunité !

En avant pour le succès de la grève des 13, 14 et 15 mai 2008 !

En avant pour la satisfaction de notre plate-forme de lutte !

Seule la lutte organisée paie !

Ouagadougou, le 5 mai 2008


Pour les centrales syndicales :

CGT-B : Tolé SAGNON, Secrétaire général

CNTB : Laurent OUEDRAOGO, Secrétaire général

CSB : Jean Mathias LILIOU, Secrétaire général

FO/UNSL : Joseph TIENDREBEOGO, Secrétaire général

ONSL : Paul KABORE, Secrétaire général

USTB : El Hadj Mamadou NAMA, Secrétaire général

Pour les syndicats autonomes :

Le président du mois : Sansan Victor HIEN, Secrétaire général du SYNTAS

— 
Confédération nationale du travail
Secrétariat international - groupe Afrique
33, rue des Vignoles, 75020 Paris, France
africa cnt-f.org
www.cnt-f.org - www.cnt-f.org/international

octobre 2020 :

Rien pour ce mois

septembre 2020 | novembre 2020

S'abonner à notre lettre d'information :