Secrétariat international de la CNT

4 Avril 2009 : Journée Internationale pour une autre éducation et contre la répression syndicale

Publié le lundi 26 janvier 2009

Le 04 avril 2009 sera organisée une journée internationale pour une autre éducation et contre la répression syndicale. Lors de la rencontre internationale I07 qui s'est déroulée en France durant le printemps 2007, plusieurs organisations syndicales présentes en ont ressenti la nécessité.

local/cache-vignettes/L184xH107/273b938d258b61f03aa92d88aba7f85b-1cfcb.gif?1422726910

Les capitalistes, les églises, les armées, les despotes ; n'ont aucun intérêt à l'émancipation des peuples. Ils cassent les services publics d'éducation et d'apprentissage là où ils fonctionnent. Par l'intimidation, la répression syndicale, ou parfois les assassinats, ils empêchent la conquête des droits fondamentaux là où ils sont encore bafoués.

L'urgence est là et les travailleurs de l'éducation, plus que jamais, se doivent d'unir leurs forces pour résister ensemble.
Puisque leurs attaques sont globales, nous devons leur opposer nos solidarités, nos échanges et nos fraternités.


Pourquoi le 4 avril ?

La date du 4 avril a été retenue en hommage à Carlos Fuentealba, syndicaliste enseignant argentin, abattu sur un piquet de grève par la police d'un tir de flash-ball tiré en pleine tête à bout portant.


Quelles revendications pour l'école ?

Nous voulons affirmer à l'échelle internationale le droit à l'éducation pour tous et toutes et le droit à une éducation qui convienne à tous et toutes.

C'est pourquoi nous refusons que l'école ait pour objectif la sélection des élites politiques ou sociales, ou la préparation des individus à être rentables et soumis, futurs instruments de l'exploitation capitaliste.

Cela signifie que l'éducation ne doit pas être subordonnée à des intérêts qui lui sont extérieurs : intérêts du patronat, des religieux, des militaires…

Au contraire, nous voulons que l' école ait pour objectif l'émancipation de chaque individu indépendamment de son sexe ou de ses origines ethniques, culturelles, religieuses.

L'émancipation doit se faire par l'acquisition du savoir et de la capacité à le mettre en œuvre.

En conséquence, nous défendons les revendications suivantes :

- Indépendance de l'éducation à l'égard de toute religion et de tout intérêt privé.

- Refus de la privatisation et de la marchandisation de l'école, de la maternelle à l'université.

- Fin de la discrimination à l'école dont la discrimination à l'égard des femmes.

- Droit pour tous à une éducation visant l'autonomie de l'individu et non son formatage.

- Maintien et développement des moyens humains et financiers dans l'éducation.


Quelles revendications pour les travailleurs de l'éducation ?

La défense des points sus-cités passe par l'existence de droits syndicaux dans l'éducation partout dans le monde. Nous défendons ces droits au même titre que ceux de tous les travailleurs. Par conséquent, nous revendiquons :

- l'arrêt de toute répression syndicale et de la criminalisation des mouvements sociaux

- la défense des droits de grève et de réunion ainsi que le droit au développement des syndicats autonomes.

Par ailleurs, nous défendons comme un objectif en soi des conditions décentes de travail et d'existence pour les travailleurs de l'éducation comme nous défendons les droits de tous les travailleurs.

Par conséquent, nous revendiquons :

- l'amélioration des conditions de travail : défense et augmentation des salaires

- l'abolition de toutes les formes de précarité et notamment l'abandon des statuts précaires réservés aux jeunes.

- l'amélioration des conditions de vie avec la création de logements sociaux.

Quelles modalités pour le 4 avril 2009 ?

Chaque syndicat, chaque association peut s'emparer de cette journée internationale pour organiser manifestations, rassemblements, conférences-débats ou autres actions.

Ils préciseront que leur action s'effectue dans le cadre de la journée internationale pour une autre éducation.

Il sera choisi parmi la liste des revendications précédentes, celles qui correspondent le mieux à la situation du moment dans son pays.

Dans la mesure du possible, ils diffuseront le matériel international produit pour l'occasion.

Quelles perspectives ?

La journée pour une autre éducation a vocation à être reconduite chaque année, dans une perspective de collaboration.

Nous souhaitons que les organisations participantes puissent élaborer tous les ans des actions communes, au-delà des frontières.

Sachons mutualiser nos espoirs et nos luttes. Résistons, imposons et construisons ensemble !

Les événements seront annoncés sur :

http://09-04-04.org/

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :