Secrétariat international de la CNT

27 mai 2017 : LES MANIFESTANTS-ES N’OUBLIENT PAS LES MORTS DE POINTE-A-PITRE DU 27 MAI 1967 ET EXIGENT LA JUSTICE

Publié le vendredi 30 juin 2017

"Vérité, Justice, Réparation", "Guadeloupe, Guyane, Kanaky, il est fini le temps des colonies", c’est l’un des slogans scandé par les 600 manifestants-es qui se sont rassemblés-es à Paris pour défiler de Nation jusqu'à République. C’est naturellement que l’on constatait une forte mobilisation des guadeloupéens/es et martiniquais/es. Le Secrétariat International de la CNT appelait à participer à cette manifestation et plusieurs syndicats CNT de la Région Parisienne étaient représentés dont le syndicat du Bâtiment.

Nous avons manifesté derrière la banderole « Sortir du Colonialisme » avec des camarades de l’USTKE. Malgré ses limites, il s'agit d'une date importante du combat pour faire reconnaître la responsabilité de l’État français dans les crimes commis le 26 mai 1967 contre les manifestants-es venus-es soutenir les grévistes du Bâtiment.
Notons au passage que si de nombreux groupes signent des appels ils ne sont pas nécessairement sur le terrain le jour venu.

Au départ à Nation prise de paroles, minute de silence, musique. La manifestation a été très vivante, ponctuée de musique et du son des tambours, des tenues colorées et symboliques, un cortège dynamique qui a suscité une écoute bienveillante des personnes sur les trottoirs. Fait historique dans la période : l’absence des Robocops habituels.

Notre tract a été très bien accueilli, environ 300 distribués, avec de nombreux échanges. Et un intérêt particulier pour notre revue « Terre et Liberté » dont 5 numéros ont été vendus.

Un jalon sur le chemin de la vérité, le combat se poursuit.

Groupe de Travail Amérique

Secrétariat International de la CNT-F
 

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :