Secrétariat international de la CNT

130 000 manifestants à Bilbao face à la répression

Publié le mercredi 2 avril 2014

Chaque deuxième samedi de l’année, une importante mobilisation est organisée à Bilbao en faveur des droits des prisonnières et prisonniers politiques basques. Ils sont aujourd’hui 528 à être incarcérés dans 79 prisons françaises et espagnoles. En 2011 et 2012, plus de 110 000 personnes avaient exigé leur libération et une solution au conflit politique que vit le Pays basque.

IMG/jpg/bilbao_sortu.jpgCette année, une nouvelle journée de mobilisation était prévue. La semaine précédente, la police espagnole interpelle 8 interlocuteurs du Collectif des Prisonniers Politiques Basques (EPPK). La veille de la manifestation, l'Audience nationale rend sa décision : l'interdiction pure et simple de la manifestation, au motif que celle-ci aurait été organisée par Herrira, organisation de soutien aux prisonniers politiques basques, illégalisée fin 2013.
En réponse, un appel à manifester pour les "Droits humains et la paix" est lancé par l'ensemble des partis basques, c'est à dire la coalition de la gauche indépendantiste EH Bildu mais aussi le PNV, parti démocrate-chrétien dirigeant le gouvernement autonome.

C'est la première fois depuis 1999 qu'un tel appel commun est lancé. Les principales organisations syndicales basques avaient également appelé à se rendre à Bilbao. Résultat, la plus grande mobilisation politique de l'histoire basque avec 130 000 personnes, pour un pays d'environ 3 millions d'habitants.

L'État espagnol a déjà répondu à cette manifestation historique en incarcérant les interlocuteurs de l'EPPK...

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :