Une vingtaine de syndicalistes du syndicat de service "ver.di", de l’union locale DGB de Lehrte et de la Freie ArbeiterInnen Union Hannover (FAU) ont manifesté leur indignation ce mercredi après-midi lors d’une action dans le centre ville de Hanovre contre les pratiques de la direction des cliniques Wahrendorff Sarl.

La clinique à Sehnde-Ilten (environs de Hanovre) est une des plus importantes cliniques privées de la psychiatrie en Europe, avec 785 salariés, 222 lits longue durée, 55 lits courte durée et 680 emplacements de résidents permanents.

Depuis des années la direction de la société tente de réduire les acquis du personnel et porte atteinte à leur droits, en essayant d’empêcher la constitution de syndicats en menaçant les membres combatifs au Comité d’Entreprise. Ainsi, une mesure de 10 licenciements "exceptionnels" est tombée contre des membres se présentant aux élections du CE sur la liste "verdi-DGB". L’action a eu lieu devant l’hôtel Karstens Luisenhof à Hanovre, lieu de la troisième assemblée ordinaire des sociétaires. Par cette action les syndicalistes ont demandé l’arrêt immédiat des attaques menées par la direction des cliniques contre la liste syndicale combative au CE, et le respect des droits syndicaux et d’accepter la représentation du personnel et l’expression de ses intérêts.