Conférence – Discussion autour du livre « Crack Capitalism »

Affiche « Crack capitalism » 23 février 2013Samedi 23 février à 19h au CCAN (Centre Culturel Autogéré de Nancy – 69 rue de Mon Désert)

« Crack Capitalism – 33 thèses contre le capital »

Présentation et discussion – débat en présence du traducteur et de l’éditeur du livre « Crack Capitalism » de John Holloway.

La révolution ne consiste pas à détruire le capitalisme mais à refuser de le fabriquer. La présenter comme la destruction du capitalisme, c’est partir perdant, c’est ériger un grand monstre en face de nous, si terrifiant que, soit nous renonçons par désespoir, soit nous en concluons que notre seule façon de tuer le monstre est de construire un grand parti avec des dirigeants héroïques qui se sacrifient (et tous ceux autour d’eux) au nom de la révolution.

Nous partons à nouveau perdants, cette fois en élaborant une grand fable d’héroïsme, de direction, de sacrifice, d’autorité, de patience, une fable peuplée de saints- lénine, trotski, rosa, mao, le che, marcos ou qui vous voudrez- qui reproduit ce que nous voulons détruire. Présenter la révolution comme destruction du capitalisme, c’est la mettre à distance de nous, c’est la reporter dans le futur.

La question n’est pas dans le futur. Elle se pose ici est maintenant :

Comment cessons-nous de produire le systeme par lequel nous détruisons l’humanité ?

Co-organisé par le Collectif RésisteR, le syndicat CNT Interco 54 et le CCAN.