Mobilisation générale dès le 9 mars jusqu’au retrait du projet de loi Travail

2016-03-09_loi_travailContrairement à la propagande du gouvernement et du MEDEF, ce projet de casse généralisée des protections et acquis sociaux des salariés ne résoudra en rien le problème du chômage. On ne combat pas ce fléau en permettant de licencier toujours plus facilement ou en augmentant le temps de travail de celles et ceux qui ont un emploi, au contraire !

La dérégulation du droit du travail, la facilitation des licenciements, le développement de la précarité, les pressions sur les chômeurs et cadeaux par milliards aux entreprises sont toujours les mêmes vieilles recettes que l’on nous sert jusqu’à la nausée. Et pour quel résultat ! D’une part, l’augmentation continue du chômage qui touche des millions de personnes, la pauvreté qui s’accroit et la dégradation des conditions de travail. Et d’autre part des profits par dizaines de milliards d’euros pour les entreprises et les dividendes pour les actionnaires et des ultra-riches toujours plus riches !

Après la loi Macron I, cette loi organisera si elle est adoptée la généralisation de la précarité et de l’insécurité professionnelle, salariale et sociale pour toutes et tous. Elle est ni négociable, ni amendable ! Pour nous, un seul mot d’ordre :

Retrait immédiat de la loi El Khomri-Valls-Macron !

Les organisations syndicales appellent par conséquent l’ensemble des salariés, précaires ou non, les chômeurs, les retraités et la jeunesse à se mettre en grève le 9 mars et à participer au rassemblement qui aura lieu place Stanislas, devant la préfecture à partir de 13h00 auquel se joindront à Nancy les cheminots en lutte contre la casse du rail public et de leur statut.

Nos organisations syndicales sont conscientes de s’engager dans un véritable combat contre ce gouvernement de mercenaires qui mène une véritable guerre sociale pour le compte des capitalistes. Nous devons tous ensemble nous mobiliser jusqu’à l’abandon du projet de loi.

Nos organisations s’engagent durant le mois mars à mobiliser chaque semaine afin de préparer la journée de grève interprofessionnelle du 31 mars et à organiser la convergence des nombreuses luttes : le 10 mars avec les retraités, le 12 mars contre l’état d’urgence et la déchéance de nationalité, le 16 et le 24 mars à nouveau contre la loi Travail, le 22
mars avec les fonctionnaires et agents publics.

À l’appel de l’UL CGT Nancy, CNT Interco 54, FSU 54, Solidaire 54, UNEF 54.

Calendrier des rendez-vous à Nancy :

  • mercredi 9 mars : rassemblement contre la loi Travail (13h, place Stanislas, devant la préfecture)
  • jeudi 10 mars : rassemblement pour la défense des retraites (14h30, place Stanislas, devant la préfecture)
  • samedi 12 mars : manifestation contre l’état d’urgence (14h, place Maginot)
  • mercredi 16 mars : rassemblement contre la loi Travail (17h30, place Charles III), puis Assemblée Générale de mobilisation
  • jeudi 24 mars : manifestation contre la loi Travail (14h place Dombasle)
  • jeudi 31 mars : grève et manifestation interprofessionnelle contre la loi Travail (14h30, place Dombasle)