» Accueil » Tracts de la fédération
 
Avenir et Confiance
Section CTC Annecy

LA CONFIANCE A DE L’AVENIR ? LA MEFIANCE SURTOUT...

LA DEFIANCE AUSSI

Ouais, il n’y a qu’à demander aux facteurs d’Annecy qui ont décidé de planter une grève illimitée sans préavis le 13 octobre. Sans compter les innombrables bureaux en France qui en ont fait de même. Dommage qu’aucune coordination ne puisse voir le jour. Les enjeux sont pourtant partout les mêmes ainsi que les effets.

Trouvez le facteur de confiance et l’Avenir s’ouvrira à vous !

Suppressions de tournées dans la majorité des cas, tournées élastiques, modulables, rallongées, comptes d’apothicaire pour raboter le moindre temps mort. Travailler plus pour gagner des clopinettes mais pas plus, voire moins. Faire des heures supplémentaires gratos car elles ne sont évidemment que le reflet de l’inadaptabilité et de la lenteur du facteur fautif. Oublier la qualité d’un service dû aux usagers. Seuls les clients comptent, c-à-d les donneurs d’ordre, fournisseurs de courrier industriel. Pour le courrier personnel, les Français disposent d’Internet, il est temps de se moderniser. Mettez vous à la page ... électronique !

Ayez la positive attitude comme disait l’autre.

Par ici la sortieChez le pharmacien chacun peut trouver de quoi se dynamiser, se remettre en selle.
Les grincheux, les inaptes, les vieux : hop, bon débarras. Montez vos boîtes ou allez voir ailleurs et vous verrez comment les patrons sont à plaindre et qu’ils ont eu raison de vous botter les fesses. Ah ! Si vous les aviez écouté au lieu de toujours rouscailler... Il faut sauver l’entreprise, la concurrence est là, à notre porte. Si, si, on le sait puisqu’on lui vend l’accès aux immeubles...
Soyez modernes... ou loin !

Comment peut-on être contre le progrès ?

La modernisation, c’est la mise à mort de tous les archaïsmes qui freinent le train. C’est le wagon que l’on décroche, afin que ce train du progrès roule mieux vers le bonheur de la confiance retrouvée. Regardez comment l’économie redémarre. Les banques remboursent à tour de rôle le petit coup de pouce que l’état lui a proposé. Tant pis si les profits escomptés naïvement (sûr ?) ne tombent pas dans l’escarcelle étatique puisque les affaires reprennent !
L’essentiel est sauvé : les affaires reprennent on vous dit, tout le monde se donne à fond !

Pourquoi pas vous ?

A louer

Si le progrès consiste à marcher sur la tronche de l’autre, alors on est en mouvement

L’actualité de France télécom démontre tous les bienfaits du stress au travail : seuls les meilleurs résistent. C’est bon pour l’entreprise et la confiance renaît... chez les actionnaires. Pour nous il importe de bien choisir nos actions. Accompagnement ou opposition ? Rétrogrades ou modernes ?

Action : profite à celui qui en fait le moins...
Valeur du travail : vos actions profitent aux leurs...

Soyez généreux ! Donnez tout !
Votre avenir en dépend...
Confiance ! Sauvez l’économie ! Bossez !

LA POSTE NEEDS YOU

Si vous êtes moderne, dynamique, ambitieux, volontaire, discipliné,
Rejoignez nous ! JOIN US ! BE IN !!!

Au Centre de tri, c’est mieux :

Un climat laborieux et serein envahit les lieux. Entraide, joie de vivre et de travailler ensemble, d’exécuter des tâches instructives et passionnantes avec toujours à l’esprit l’espoir de bénéficier de promotions valorisantes et, que cela reste entre nous, les salaires y sont bien plus élevés qu’à la distribution, si, si !

Dans nos nouveaux horaires, on se sent bien ! D’ailleurs, il vaut mieux puisqu’on passe désormais plus de temps au boulot. La mise en place de notre nouvelle grille d’horaire a permis d’ajouter 884 jours de travail supplémentaires, pour la même enveloppe salariale. Oui, on est petit bras par rapport aux facteurs d’Annecy – Cran – Meythet qui produiront 1000 jours de plus environ grâce à Facteur d’Avenir.

Ah ! La belle hardiesse !

Oui, les facteurs ont osé défier les normes établies depuis trop longtemps. En prenant eux-mêmes le taureau par les cornes, hors des lourdes structures des partenaires sociaux. La colère n’est pas toujours la meilleure conseillère mais pourquoi toujours compter sur le feu vert des organisations classiques ?

La résignation générale que je dénonçais en août a volé en éclats. Les manifestations et démarches, diverses et ordonnées, ont porté leurs fruits. Certes le constat n’est pas totalement positif car au total, la poste a tout de même récupéré 6 tournées et de très nombreux repos de cycles et RTT. On peut facilement imaginer que d’autres attaques auront lieu dans un avenir proche, mais ce qui est né lors de ce conflit de 4 jours, parmi le personnel a beaucoup de valeur. Unis, la porte des possibles s’ouvre !

Cette synergie doit rester dans les mémoires !

Car aujourd’hui, suite à ces menaces plus précises, on prend la mesure de la mobilité géographique et fonctionnelle vendue avec la réforme en 1993, c’est :

TIME TO MOVE

I'm a poor...

Dans le Larousse Anglais/Français, cher à Lombard (FT), on trouve pour traduire Move : agir, bouger, déménager, changer d’emploi !
Vaste programme, s’il en est !
Sachant qu’il s’applique partout, dans tous les bureaux, centres de tri, services annexes, le choix de la définition est important mais nous appartient-il ?

Une certaine forme de victoire est possible mais en n’oubliant pas que nos combats actuels consistent à perdre le moins possible et non gagner davantage. L’offensive est menée par le camp adverse, oui adverse et non partenarial. La caste des décideurs mène une réelle lutte des classes à notre encontre. Elle s’est dotée des moyens pour réduire les coûts d’exploitation. C’est à la production que sont destinés ses coups les plus bas et ses coupes les plus sombres. Toujours la parade nuptiale et les œillades appuyées aux bailleurs de fonds. Le maquillage de la mariée, le trousseau et la dot doivent aiguiser les appétits des investisseurs ! Pour les déchets de cette union, le trou sale et sordide du chômage ou de la préretraite misérable. Place aux jeunes ? Pas du tout ! Services et embauches minimalistes, dégradation de la qualité du travail et élévation des tarifs.

« Profitation » maximum !

Part variable au mérite !