» Accueil » Tracts de la fédération
 
Privatisation de La Poste : NE NOUS LAISSONS PAS EMBOBINER PAR LES BOBARDS DE BAILLY !

NE NOUS LAISSONS PAS EMBOBINER PAR LES BOBARDS DE BAILLY !

Les motivations de Jean Paul Bailly

Il nous dit : Il faut donner à la Poste les moyens de son expansion.
Il nous dit : La mission de service public de La Poste est inscrite dans la loi et l’État restera Majoritaire.

Il dépense énormément d’énergie et de temps en communication (et donc d’argent). La pression se fait à tous les niveaux sur l’encadrement pour relayer le message. Communication par les chefs d’équipe, même ceux qui ont fait grève, pour donner l’illusion que l’encadrement est soudé autour du projet !

A la CNT, nous pensons que :

Si l’Etat a les moyens d’investir massivement dans les banques, et il trouve tout à coup plein d’argent à droite et à gauche pour soutenir les entreprises (livret A, Unédic….) il peut investir tout aussi bien à La Poste.

Ne soyons pas dupes, souvenons nous des exemples d’EDF, de France Télécom. L’État n’est pas resté longtemps majoritaire dans ces boites. Bailly et le gouvernement nous diront bientôt que La Poste, par la diversification de ses services et l’ouverture à la concurrence s’éloigne de plus en plus du service public.

Ce qui motive Bailly est peut être ailleurs.

Bailly a passé sa vie dans les services publics : RATP (dont il est devenu PDG) et La Poste.

A l’approche de la retraite, il se dit sûrement qu’il est temps de faire sonner le tiroir caisse.

En effet pour un dirigeant avec de telles responsabilités, l’état est bien moins généreux que le privé.

D’après l’express et le Quid, en 2004 Bailly aurait gagné 360 000 euros.

Indications qui motive peut être Bailly : l’évolution des salaires des patrons d’EDF et de GDF, entreprises privatisées (d’après Libération) :

Jean François Cirelli,
PDG de GDF
Pierre Gadonneix,
PDG d’EDF
2004 267 576 € 468 676 €
2005 357 257 € 549 660 €
2006 432 282 € 807 155 €
2007 455 324 € 1 055 731 €
Progression 70,00% 115,00%

Les chiffres parlent d’eux mêmes : Comment résister à un tel jackpot ?

L’avenir de La Poste est entre nos mains :

Pas de privatisation de notre service public !

Centres de Tri, Distris, Guichets, Banque Postale :

C’EST TOUS ENSEMBLE QU’IL FAUT LUTTER !

La Grève Générale de Tous les Services de La Poste

est le seul moyen de mettre en échec la politique de casse de notre service public.

BAILLY :
TA PRIVATISATION NE PASSERA PAS PAR NOUS !

Lien vers un autre article du siteSoirées solidaires (programme) les 17 et 18 octobre 2008 : 2 soirées de soutien sous le signe de la privatisation de La Poste et la répression. Buffet, rencontres, concerts.

Document au format .pdfNe nous laissons pas embobiner par les bobards de Bailly !