» Accueil » Luttes en cours !
 
Point sur les luttes en cours à La Poste au 2 juillet 2014

38ème jour de grève le 25 juin à la Poste d’ Epinay sur Orge (91)

La direction veut fermer le centre pour le transférer à Morsang-sur-Orge, ce qui entraînerait des modifications d’horaires des facteurs et allongerait leur tournée à vélo. Elle passerait de 4 heures par jour à 6 heures, et ce, 6 jours sur 7. Modifications intolérables pour les postiers d’Epinay.

35ème jour de grève à la poste d’Ajaccio le 25 juin.

Grève au centre de tri de la Poste de Besançon
Un rassemblement est prévu aujourd’hui 26 juin à 14 heures devant le centre de tri de Besançon à l’appel des syndicats CGT, CFDT et SUD. Les grévistes de cette plateforme industrielle de tri dénoncent la délocalisation d’une partie du tri du courrier vers d’autres régions.
Déjà en mars dernier, une grève avait dénoncé cette réorganisation de cette plateforme industrielle de tri. Saisi par le CHSCT de la Poste, le tribunal de grande instance de Besançon a condamné la Poste à ramener le trafic sur la plateforme de Besançon.
Les grévistes dénoncent un démantèlement du traitement du courrier : les lettres du Jura sont triées à Dijon voir même parfois à Lyon ou Lognes (Seine et Marne). Les grévistes craignent la nouvelle étape annoncée par la direction : le courrier du Territoire-de-Belfort, d’Audincourt, Montbéliard et Strasbourg devraient être traiter à partir de septembre à Strasbourg !

les facteurs de Peyrehorade dans les Landes obtiennent gain de cause

Grève payante des facteurs avec CGT et FO. Après 10 jours de grève, la Direction a été contrainte de réinjecter le demi emploi que revendiquaient les grévistes.
Le travail a repris ce vendredi 27 juin.
L’impact financier pour les grévistes sera atténué par la solidarité qui s’est développée autour de leur mouvement.
BRAVO A EUX !

Grève également à la Martinique, depuis le 18 juin

Les agents de la plateforme de distribution du sud maintiennent leur mouvement de grève déclenché depuis le mercredi 18 juin. Hier encore, seuls quatre employés sur cinquante-six étaient à leur poste. « Notre direction ne veut pas réagir et nous allons prolonger ce mouvement de grève jusqu’à ce qu’ils comprennent que nous ne demandons pas l’impossible. Il n’est pas normal que lorsqu’on sort de vacances on retrouve tout le travail en attente. Nous ne réclamons pas de l’argent, ce qui nous intéresse c’est d’obtenir des conditions travail moins pénibles » , indiquaient hier les grévistes affiliés à la CGTM-PTT. Ils ajoutaient : « Nous voulons que la direction admette que le projet « Facteur d’avenir » qui a été mis en place ne fonctionne pas et qu’il faut le revoir » .
Alors que les postiers entamaient leur 7e jour de grève, une nouvelle rencontre était prévue, avec la direction régionale

Paris 15 PDC, 40ème jour de grève ce lundi 30 juin...

Les facteurs, en grève depuis le 21 mai, ne désarment pas. Ils se battent contre le projet de réorganisation de la direction qui prévoit 22 suppressions de postes, un nouvel allongement des tournées, la casse de leurs régimes de travail.

et 30ème jour à Ajaccio ...

Les facteurs d’Ajaccio sont en grève depuis plus d’un mois pour protester contre un plan de restructuration. Depuis le début, les grévistes subissent une violente campagne de diffamation de la part de la Direction de la Poste.
Le collectif en grève est composé de syndiqués CGT, FO, de sympathisants STC et de non syndiqués soit 60 personnes. Actuellement seuls 14 facteurs titulaires travaillent.
Après 3 ans et demi de pseudo dialogue et de pressions managériales, la Poste impose une restructuration qui a été refusée par 96% du personnel (vote organisé en Avril 2013 et qui a approuvé le contre-projet proposé par les syndicats).
Cette restructuration est uniquement voulue par le Directeur Régional de la Poste. En refusant pendant 18 jours la médiation demandée par les grévistes, en priorisant le courrier de quelques socioprofessionnels au détriment de la majorité des usagers et en se barricadant derrière les grilles du centre de tri à grand renfort de vigiles et d’huissiers, La Poste a fait le choix de laisser pourrir la situation, en rejetant systématiquement la faute sur les facteurs.
L’union départementale CGT Corse du sud se joint aux grévistes Corses et dénonce les réorganisations destructrices d’emplois, rendant la distribution du courrier aléatoire, conduisant à une dégradation importante des conditions de travail, de la qualité de service et à un malaise profond au sein du personnel.
Dans l’attente d’une sortie de conflit positive pour les salariés et les usagers de La poste, les grévistes appellent les usagers à venir en masse, dès aujourd’hui, réclamer leur courrier au CDIS Vittulo.

après Ajaccio, c’est au tour des facteurs de Nebbiu de se mettre en grève

http://www.corsenetinfos.fr/La-Poste-Les-facteurs-du-Nebbiu-en-greve_a10035.html

Préavis de grève à partir du 2 juillet à Bubry PDC dans le Morbihan

La réunion du lundi 30 juin entre direction et syndicats n’a pas abouti.
Les syndicats Sud, CGT et FO appellent donc à la grève pour une durée illimitée à compter du mercredi 2 juillet.
A l’origine de ce mouvement, la suppression d’une tournée de distribution sur les onze actuelles, ainsi que la mise en place projetée d’organiser un service en mixte avec pause méridienne de 45 minutes non comprise dans le temps de travail (de 8 h 15 à 15 h 05)

http://www.ouest-france.fr/greve-la-poste-pas-de-courrier-demain-questembert-ni-bubry-2665961

100% de grèvistes à Questembert (56) le 2 juillet

Les facteurs du centre de distribution du courrier de Questembert sont en grève illimitée depuis ce matin. En cause : la réorganisation de leur journée de travail.
Ce matin, les facteurs du centre de distribution du courrier de Questembert sont restés sur leur lieu de travail. 100 % des facteurs titulaires sont en grève illimitée depuis ce matin. Un mouvement soutenu par les syndicats FO, CGT et SudPTT.
Sur treize agents, onze personnes sont en grève et deux travaillent : un encadrant et un saisonnier. Une seule tournée de distribution du courrier est assurée.
Les 18 employés du service courrier, dont 15 facteurs, sont contre le projet de réorganisation de leur journée de travail. Pour développer de nouveaux services, la Direction souhaite mettre en place une coupure déjeuner de 45 minutes. "Cela entraînerait la suppression de nos vingt minutes de pause rémunérées, une distribution du courrier plus tardive et un départ du courrier le lendemain", indiquent syndicats et facteurs.
Ils font signer une pétition pour montrer le soutien de la population. Peu avant 10h, environ 270 personnes avaient signé.
Le courrier n’est plus distribué à Questembert, Larré, Molac, Le Cours, Berric sont touchés par ce mouvement.

et 90 % à Bubry, (56) le 2 juillet également

Une seule tournée a été assurée aujourd’hui par la plate-forme de distribution de Bubry.

Ce mercredi, premier jour de grève à la plate-forme de distribution de courrier de Bubry, une seule tournée a été effectuée sur les onze assurées quotidiennement. Neuf des douze agents étaient en grève.
Cinq communes concernées
Demain, de grosses perturbations sont attendues dans les communes de Bubry, Melrand, Bieuzy-Les-Eaux, Quistinic et Guern.
Les prestations sous contrat des entreprises sont, quant à elles, assurées (boîtes postales, remises et collectes du courrier à domicile). De même, le départ du courrier est normalement effectué.
Nouvelle organisation du travail
Les facteurs en grève protestent contre le projet d’une nouvelle organisation du travail, à partir de septembre, assortie d’une coupure de 45 mn à l’heure du repas. A la clé se profilent de nouveaux services à assurer (portage de médicaments, etc.)

source : Ouest France

Decazeville, le comportement déloyal de la poste fait durer le conflit

Alors que, selon la CGT, les négociations entamées vendredi avaient été« constructives », samedi matin, les dirigeants de la Poste auraient affiché« une volonté bien différente ».
Les représentants des grévistes se sont vus remettre un document écrit résumant les avancées de la veille qui « comprenait des éléments qui n’avaient jamais été abordés, ni validés la veille ». Un comportement que la CGT juge « déloyal, alors que les postiers souhaitaient vraiment en terminer » avec la grève.
Pour les représentants syndicaux, « La Poste, comme dans chaque conflit, a provoqué volontairement ce blocage au 13e jour de grève, sans respect vis-à-vis des grévistes ou des intervenants extérieurs, préfecture et élus. Et sans plus de respect pour les usagers qui sont privés de leur courrier par l’enlisement volontaire de la grève. »
Pour mémoire, les postiers grévistes revendiquent un « service public postal de qualité dans le Bassin, avec l’emploi nécessaire, et en conformité avec l’accord État-Poste-grévistes signé en 2011 », refusant de « travailler gratuitement ».

Dans le 92, , les facteurs de Rueil, Bois-Colombes/La-Garenne Colombes, Gennevilliers et Courbevoie sont en grève depuis le 29 janvier 2014.

2 juillet : Rassemblement de soutien contre la répression : Brahim, Mohamed et Gaël passait ce matin à nouveau à la Sûreté Territoriale. Mais bonne nouvelle : à peine une heure et demi plus tard les camarades étaient libres de repartir ! Et pour cause : procédures vides, acharnement et coups de pression… Bienvenue à la Poste !! La lutte continue !