» Accueil » La Poste
 
le rapport 2011 de la médecine du travail à la poste est sorti - Encore une fois La Poste est épinglé !

Voici les conclusions : La santé au travail est une priorité de la stratégie de l’Entreprise dans Ambition 2015, et le
Plan Santé Sécurité au Travail 2010-2013 se déploie dans les différents Métiers.
Parfois écarts entre les engagements et le vécu en établissement.
Les services de santé au travail sont de plus en plus associés au projet notamment via les
études d’impact humain des changements.
Leurs moyens ont été renforcés dans le cadre de l’agrément des SST.
Une part significative des pathologies présentées par les agents est en lien avec le travail.

• Les maladies professionnelles et les accidents de travail sont en augmentation ces
dernières années.

• Les reclassements et aménagement pour raisons médicales sont liés au travail dans 50% des cas, selon l’étude RARM.

• Les MCP (maladies à caractère professionnel) à La Poste ont permis de préciser ces pathologies : pathologies ostéo articulaires et mentales.

Des organisations de plus en plus tendues, marges de manoeuvre de moins en moins importantes qui créent des contraintes fortes auxquelles les agents ne peuvent plus faire face avec une charge ergonomique de travail qui reste importante. Les agents qui ne peuvent plus faire face ne trouvent plus leur place dans cette organisation. Le maintien dans l’emploi d’une population au travail de plus en plus sollicitée sur le plan physique, mais aussi cognitif et psychique.

Néanmoins, on doit s’appuyer sur ce qui est positif pour changer :
• Peu de licenciement pour inaptitudes, malgré des reclassements difficiles.
• Des situations contrastées, avec de la part de certains une vigilance attentive à l’égard de l’état de santé des agents et des efforts importants pour trouver des solutions.
On constate un fort attachement des agents à l’entreprise ce qui rend possible une évolution de la situation.

Le rapport complet disponible ici