Après 23 jours en prison, Laura Gómez (secrétaire de la CGT-e de Barcelone) a été relâchée hier, après que le juge a décrété sa libération sous une caution de 6 000 euros et l’interdiction de participer à des manifestations.

Laura était en prison depuis le 25 avril, pour avoir brûlé des papiers devant le bâtiment de la bourse, lors d’une action symbolique. Son emprisonnement avait été décidé par le juge sans possibilité de recours. Elle est accusée de désordre public et de porter atteinte à l’exercice des droits fondamentaux et de libertés publiques.

Les autres personnes incarcérées, lors de la journée de grève du 29 mars, ont été également relâchées le 4 mai, après un mois de prison ferme.

Vidéo de la libération de Laura