mardi, 26 mars 2013|

33 visiteurs en ce moment

 

Helios Gómez, la révolution graphique

Disponible auprès du Service librairie des éditions CNT-RP

Le service-librairie diffuse un ouvrage réalisé par l’Associació Cultural Helios Gómez – Association Mémoire graphique : Helios Gómez, la révolution graphique, artiste, graphiste, illustrateur qui participe du mouvement de l’avant-garde créateur d’une esthétique de communication novatrice, dans l’entre-deux-guerres. L’essentiel de sa production est consacré au mouvement ouvrier des années 30 en Espagne. Plus de 500 dessins, tracts, timbres, affiches pour les syndicats et organisations révolutionnaires.

Helios Gómez a un itinéraire d’artiste militant ayant connu la répression, l’exil, les prisons, les camps. Il adhère, dans les années 20, à la CNT et illustre des ouvrages et revues libertaires. En 1927, il est emprisonné à Paris puis expulsé, séjournant en Belgique puis durant un an à Berlin où il travaille pour l’AIT et des associations d’artistes marxistes. De retour à Barcelone, il travaille pour la presse progressiste, connaît plusieurs détentions, et adhère au PCE en 1931. En 1932, en liberté sous caution, il doit de nouveau s’exiler en Belgique d’où il sera expulsé. Séjour en URSS de 1932 à février 1934 date à laquelle il revient à Barcelone. En 1936, il participe aux barricades pour la défense de Barcelone. En 1937, il est expulsé du Parti communiste espagnol. Milicien à la culture, il combat dans la Division Durruti. En 1939, ce sera l’exil en France, les camps en Ariège, la déportation en Algérie. De retour en Espagne en 1942, il sera emprisonné plusieurs fois. De 1948 à 1954, il est détenu à la prison Modelo de Barcelone où il réalise une fresque Capilla Gitana dans une cellule. Il meurt le 20 septembre 1956.

Ce superbe ouvrage constitue un élément de ce puzzle en cours de réalisation qu’est celui de la réappropriation d’une mémoire collective que le franquisme a tenté d’effacer et que les gardiens actuels de l’art espagnol ignorent souvent, victimes eux-aussi d’une amnésie sélective quand il s’agit de conjuguer création artistique et engagement politique.

Ouvrage enrichi par les contributions de Gabriel Gomez Plana, son fils, Amado Marcellan, Jordi Font Agullo, Caroline Mignot, Miguel Tilniav, Jean Lemaître, José Luis Jiménez Buzon.

255 pages, 21cm/28cm. 30,00 euros.
Frais de port colissimo 7,00 euros.

 
A propos de éditions CNT-RP
Michel Bakounine, présentation de Frank Mintz, 2006, 72 pages. Ce court livre, le second de la collection « Classiques » des Éditions CNT, rassemble deux textes essentiels de Bakounine, « La politique de l’Internationale » (paru en 1868 dans L’Égalité) et « Organisation de l’Internationale » (publié (...)
En savoir plus »