Narcotrafic et cartels, déplacements forcés de 2 millions de paysans vers les bidonvilles des grandes villes, actes de sauvagerie des paramilitaires et de l’Armée, violences policières, répression, corruption, misère sociale, assassinats de militants syndicaux et indigènes, multinationales avides de profits et prêtes à tout…

Face à la violence institutionnelle du gouvernement URIBE et de ses alliés, la résistance s’organise. Ignorée par la presse internationale qui s’intéresse exclusivement au spectacle médiatique de la libération d’une Betancourt, un peuple mène un combat pour sa dignité.

Syndicalistes ouvriers, militants libertaires, collectifs indigènes et paysans rappellent qu’en Colombie aussi, l’espoir existe.

Pour télécharger le bulletin du SI de la CNT, "Colombie : les résistances de l’espoir" : http://www.cnt-f.org/propagande/autre/crde/CRDE1.pdf