La CNT-F exprime son indignation face à la forte répression que subit le peuple libyen depuis quelques jours : au moins un millier de personnes a perdu la vie depuis que les manifestations ont éclaté pour exiger le départ du dictateur Muammar Kadhafi.

Les forces de l’ordre ouvrent systématiquement le feu sur la population, et ont également recours à des roquettes antichars pour disperser les manifestants. Plusieurs villes du pays sont, pour l’heure, le théâtre de violents combats. Le pays est au bord de la guerre civile ; les dernières déclarations de Khadafi laissent à penser qu’il a choisi les massacres et le bain de sang pour étouffer la juste révolte du peuple contre son régime.

Nous réaffirmons notre soutien au peuple libyen en lutte et exigeons l’arrêt immédiat des massacres. La CNT-F dénonce une fois de plus les positions néo-coloniales et complices de la France, de l’Europe et des Etats-Unis et rappelle la nécessité de l’autodétermination des peuples. La simple condamnation, de la part des gouvernements qui se lavent les mains et n’attendent que la suite des événements pour se positionner, est insuffisante !

La CNT-F appelle à rejoindre toutes les initiatives de soutien à la lutte du peuple libyen contre la dictature. Partout dans le monde : le peuple uni ne sera pas vaincu !

Halte aux massacres ! A bas la dictature de Khadafi !



Secrétariat International de la CNT-F
33, rue des Vignoles
75020 Paris

www.cnt-f.org/international