A Londres, les bonnes vieilles méthodes d’exploitation n’ont pas disparu

Après deux journées de grève en juin pour réclamer des salaires décent et le versement de la totalité de leur salaire, les travailleurs du nettoyage du Guildhall à Londres - bâtiment représentant les intérêts de la classe dominante, selon la présentation de son propre site Internet - des IWW ont débrayé pendant leurs heures de travail puis manifesté ce vendredi 15 juillet, devant le Guildhall. Leurs dernières paies sont incomplètes – il manque en moyenne deux semaines de salaire sur trois mois de travail - et malgré les promesse de la direction de l’entreprise sous-traitante Ocean Contract Cleaning London de régulariser la situation rien n’a été fait ; ces travailleurs sont de surcroît rémunérés 5,95 £ par heure, ce qui les oblige à vivre sous le seuil de pauvreté. Ils n’ont de plus ni retraite ni couverture maladie.

Leur colère et leur détermination face au mépris dont ils font l’objet sont aussi nôtres.

Le secrétariat international de la CNT-f tient à apporter son soutien à ces travailleurs en grève. Un coup porté contre l’un d’entre nous et un coup porté contre tous ! Solidarité Internationale !