CNT 66
CNT-FTE éducation

Luttons contre la réaction

jeudi 19 juin 2014

Depuis quelques temps des offensives réactionnaires ont pris l’école pour cible. Au mois de janvier 2014, ces attaques ont pris la forme des Journées de Retrait de l’École. Ces journées avaient pour but de protester contre la mise en place d’une expérimentation intitulée ABCD de l’égalité dans quelques écoles publiques. Ce programme a pour but de favoriser l’égalité entre les sexes et de lutter contre les discriminations sexistes et homophobes.

Au-delà de quelques exemples montés en épingle voilà bien ce qui dérange les associations réactionnaires : l’égalité. Nous pensons au contraire qu’elle est un impératif et nous luttons quotidiennement pour son application dans la société. L’égalité doit être totale et ne peut être remise en question au prétexte de différence de sexe, d’origine sociale, de lieu de naissance ou autre, car nous sommes toutes et tous de simples êtres humains. Celles et ceux qui remettent en question cette égalité sous un prétexte ou un autre en cherchant à naturaliser une soi-disant infériorité agissent en fait pour renforcer un système inégalitaire.

Les mêmes sont aussi dérangés par la lutte contre les discriminations. Ils préfèrent stigmatiser une partie de la population (les homosexuel-le-s par exemple), en agissant ainsi c’est bien l’ensemble des discriminations qu’ils favorisent (sociales, raciales, xénophobes...). Ils poussent ainsi à la peur de l’autre qui débouche toujours sur des agressions (celles de couples gays ou lesbiens en marge des manifs dites « pour tous » en sont un exemple parmi bien d’autres) et participent à la domination sociale.

Ces initiatives sont aussi une remise en cause de nombreux droits pour les femmes : le droit à disposer de son corps, à l’autonomie financière, la reconnaissance de l’autorité parentale. Tous ces droits ont été acquis par des décennies de lutte et c’est bien la remise en cause de préjugés sexistes qui a permis leurs avancées.

L’extrême droite sous toutes ces formes (dont le FN n’est que la partie la plus institutionnelle) a toujours été à l’origine de tels offensives réactionnaires qui remettent en cause l’égalité. Cette vision inégalitaire ne fait que renforcer la division entre les exploité-e-s (travailleur-se-s, précaires, chômeur-se-s) et favorise la domination des possédants et des classes dirigeantes. Nous luttons au contraire pour une éducation émancipatrice qui vise à la construction d’une société égalitaire et libertaire.

Voir : pdf

http://www.cnt-f.org/educ34/spip.php?article215


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 271 / 284744

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License