CNT 66
PRISON POUR LA SECRÉTAIRE D’ORGANISATION DE LA CGT-BARCELONE

Liberté pour Laura Gómez !

jeudi 26 avril 2012

PRISON POUR LA SECRÉTAIRE D’ORGANISATION DE LA CGT-BARCELONE

http://www.cgtbarcelona.org/

Felip Puig (responsable du ministère de l’Intérieur) augmente ses otages
Aujourd’hui mercredi 25 avril de la juge d’instruction n ° 23 de Barcelone a ordonné l’incarcération sans possibilité de caution pour la Secrétaire d’Organisation de la CGT-Barcelone, accusée d’incendie et de dégâts indirects, de troubles à l’ordre public et délits à l’encontre des droits fondamentaux.

La CGT estime que les pressions politiques commencent à donner des résultats, à la fois sur le Palais de Justice et le procureur. Ce dernier, parce que le procureur estime qu’une personne avec un casier judiciaire vierge, avec un domicile fixe, un emploi stable et une fille qui vit avec elle, représente un risque de fuite et de récidive avant même d’être jugée et condamnée. Cette justice ne s’appliquent ni aux banquiers, ni aux politiciens suspectés par le procureur anti-corruption, qui les laisse en liberté. En fait, nous nous interrogeons sur la prétendue « indépendance judiciaire » par rapport aux pouvoirs dans un soi-disant "État de droit."

La CGT considère qu’il n’y a aucune raison de justifier l’arrestation et encore moins l’emprisonnement de Laura. C’est un clair abus de pouvoir et une violation du droit d’être en liberté. Ce cirque médiatique monté par la police catalane n’était pas nécessaire car elle ne cherche qu’à réprimer et écrouer les personnes et les organisations protestant et contestant le système sans être canalises par l’intermédiaire des « partenaires sociaux formés et autorisés."

Nous, les affiliées de la CGT, nous ne nous cachons pas, nous ne cachons pas nos actions, nous les considérons justes et sans danger pour l’intégrité des personnes. Nous écartons la règle de la police catalane d’enquêter sur beaucoup ce que nous faisons ou ne ne faisons pas.

La CGT se demande quand y aura-t-il un procureur spécial pour enquêter sur les banquiers, les politiciens corrompus et les hommes d’affaires qui ont créé une crise qui plongent des millions des personnes dans la pauvreté et l’exclusion sociale. Quand y aura-t-il un site avec des photos de tous les criminels en col blanc qui sont traités par les autorités et par les pouvoirs publics comme des gentlemen. Quand un site web avec des photos de policiers qui ont mutilé et frappé de citoyens avec des balles en caoutchouc et des coups de matraque ? M. Puig, voila violence et vous l’avez toujours justifiée.

Nous considérons que cet emprisonnement est une vengeance du gouvernement catalan et de ses corps armées. (Mosos : police catalane) Vous n’avez pas pu assimiler que la journée de grève générale dans la matinée, de la CGT avec d’autres organisations, aient ressemblée plus de 15.000 personnes marchant dans le centre-ville et l’après-midi, plus de 50.000. L’objectif est de provoquer la peur parmi les citoyens, pour qu’ils ne se mobilisent pas et qu’ils acceptent les politiques économiques en silence et c’est pour ça que vous avez besoin de créer une image de violence totalement fabriquée….

La CGT, bien entendu, continuera à sortir dans la rue et à protester, comme l’on fait nos ancêtres, pour défendre la liberté et une société plus juste. La CGT continuera à se battre contre l’injustice, nous ne vous permettrons pas de rétablir les conditions sociales de travail du XIX siècle comme les banquiers et les politiciens vous le demandent.

RAZ-LE-BOL DE LA REPRESSION.

LIBERTÉ IMMÉDIATE POUR LAURA

Carlos Navarro, Barcelone CGT-Premsa D 25 Avril 2012

CGT Confédération Générale du Travail

(Traduction CNT 66)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 449 / 284302

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License