CNT 66
Pour soutenir la grève, organisons le remue-ménage nécessaire, le temps qu’il faudra !

Remue ménage en Midi Pyrénées

lundi 28 mars 2011

Remue ménage en Midi Pyrénées

Christina et Chrystel sont deux femmes chargées du ménage dans un foyer d’hébergement des roulants de la SNCF quand ils sont en service, déplacés dans les Pyrénées.
Jusqu’au 18 janvier 2010, elles avaient un contrat de 125H mensuelles pour faire chaque jour, entre 10 à 15 chambres, la salle de repas, de télé, de repos, les sanitaires, les couloirs, les escaliers, les poubelles ;

..., mais aussi assurer l’accueil entre 10H et 15H.

A partir du 19 janvier, la société ONET, perd le marché. Le nouvel employeur SIN & STES le gagne ...sur le dos des employées. Il faut faire le même travail en deux fois moins de temps ! (5H par jour environ).
Quand le personnel d’ORFEA vient à manquer (la Direction doit leur accorder des week-end, tout de même), les femmes de ménage récupèrent la mise en place des petits déjeuners, la vaisselle du soir et du midi, etc.. Mais ces travaux supplémentaires ne sont pas payés, puisque pas prévus..

ORFEA, sans doute consciente des difficultés que son nouveau marché entraîne pour les femmes de ménage, a une cerbère responsable d’ORFEA (officiellement responsable d’ORFEA Cerbère), qui se charge de pointer, voir chronométrer tous les actes des salariées, de faxer au siège toulousain deux rapports journaliers et, cerise sur le gâteau de les insulter (sans doute pour les stimuler).

SIN & STES interpellée par courrier a répondu qu’elles « n’avaient qu’à aller voir ailleurs ».

Alors quand trop c’est trop, c’est la grève.

Depuis le 5 mars, les deux femmes de ménage de ce foyer ORFEA se sont mises en grève pour revendiquer :

– 7H de travail par jour pour exécuter les tâches demandées,
– une augmentation de leurs salaires (passage de la qualification A1 sur A2)
– le paiement des remplacements de week-end
– la fin du harcèlement

Ce mouvement a le soutien des syndicats de cheminots SUD-Rail et CGT.

La Direction d’ORFEA a eu comme seule réponse de demander à son sous-traitant de mettre d’autres employées pour faire le travail.

Appel au soutien

Nous appelons à soutenir cette lutte de femmes face à la situation de précarité et de mépris bien représentative du sort réservé aux femmes par le patronat.

– Nous organisons un soutien financier pour permettre à ces femmes courageuses de tenir.
– Nous appelons à dénoncer et faire la publicité nécessaire aux patrons en cause. Bien sûr ceux de SIN & STES qui ont mis en place ces conditions de travail, mais aussi ceux d’ORFEA qui ont mis ces conditions dans le marché... et derrière ORFEA, la multinationale ACCORD et la SNCF qui ont monté cette société ensemble.

Pour soutenir la grève, organisons le remue-ménage nécessaire, le temps qu’il faudra !

Les initiatrices du comité de soutien
Patricia MORLANS, Aurélie LONCA, Florence BARRAU, Noémie LE TILY, Ouardia AÏT-ALI

contact : remuemenage.midipy orange.fr

PDF - 58.9 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 969 / 285404

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License