CNT 66

Situation tendue a l’usine Sodimatex !!

« On n’est pas des voyous »
vendredi 2 avril 2010

« On n’est pas des voyous »

Jeudi soir, les Sodimatex ont expliqué avoir installé des palettes autour de la citerne de gaz extérieure qui sert à alimenter leurs charriots élévateurs et se sont dits prêts à y mettre le feu pour la faire sauter. En désespoir de cause, cette citerne est devenue leur dernier moyen de pression pour tenter de négocier avec leur patron un plan social digne de ce nom.

« On n’est pas des voyous, on est des êtres humains. Fatigués, dépités, déprimés mais toujours motivés », lance François Heindryckx, 42 ans, dont 21 chez Sodimatex. Avec ses collègues, il repasse le film de cette journée de jeudi qui devait être « une petite grève symbolique » et s’est terminée en camp retranché.

Mardi, « on nous a envoyé un conciliateur qui a proposé une prime de 15’000 euros », explique son collègue Fabrice Bel, 32 ans dont 10 ans de maison. Pour les ouvriers de Crépy, pas question de partir avec moins que leurs collègues d’une autre usine Sodimatex, liquidée en 2006, qui avaient obtenu 21’000 euros en plus des indemnités légales.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 542 / 285503

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License