CNT 66
Action de solidarité avec les sans papiers a Montpellier le 10 février.

Coordination des comités de soutien aux sans papiers de Montpellier

jeudi 11 février 2010

CNT Education Santé-social 34

AFP :
MONTPELLIER, 10 fév 2010 (AFP) - La Coordination des comités de soutien aux
sans-papiers de Montpellier a déploré l’attitude de la préfecture de
l’Hérault
qui a refusé mercredi le dépôt collectif de 80 demandes de régularisation de
personnes sans papiers.
La préfecture a fait valoir dans un communiqué que, conformément au
Code de
l’Entrée et du Séjour des Etrangers, "tout étranger qui sollicite un
titre de
séjour est tenu de se présenter à la préfecture ou à la sous-préfecture,
pour y
souscrire une demande de titre de séjour du type correspondant à la
catégorie à
laquelle il appartient".
"Une dérogation à ce principe n’est en effet envisageable que dans
des cas
exceptionnels pour des raisons humanitaires ou d’urgence. En effet,
accepter en
nombre des dossiers déposés de manière groupée constituerait une
injustice qui
retarderait l’examen des demandes déposées individuellement", selon la
préfecture.
La demande collective a donc été rejetée.
"Ce qu’ils nous reprochent, c’est que les dossiers ne soient pas
triés", a
réagi le porte-parole de la Coordination, Benoît Guerrée.
"Pour nous, tous les dossiers sont égaux et tous méritent la même
régularisation. On refuse de faire le tri en amont, on refuse de déposer des
dossiers individuellement", a-t-il dit.
La Coordination prévoit des actions pour que la préfecture accepte
le dépôt
collectif de demandes de régularisation, a ajouté M. Guerrée sans autre
précision.

h
SANS PAPIERS : LA PRÉFECTURE
REFUSE LES DOSSIERS
« On bosse ici, on vit ici, on reste ici ». Plus d’une centaine de
personnes ont manifesté hier
après-midi devant les grilles de la préfecture. Une délégation de la
coordination des comités de
soutien aux sans-papiers a tenté de déposer collectivement environ 80
dossiers de demandes
de titres de séjour. « Nous voulions que chaque dossier soit examiné
un par un et que les
personnes sans papiers ne soient pas expulsées tant qu’elles n’ont pas
eu de réponse à leur demande », souligne l’un des portes parole de la
coordination. Mais la préfecture de l’Hérault a refusé cette demande
collective
« conformément au Code de l’entrée et du séjour des étrangers qui
prévoit que tout étranger qui sollicite un titre de séjour est tenu de
se présenter à la préfecture pour y souscrire une demande », explique un
communiqué préfectoral. Et d’ajouter : « Accepter en nombre des dossiers
déposés de manière groupée constituerait une injustice qui retarderait
l’examen des demandes déposées individuellement ». Cette décision
surprend les responsables de la coordination qui dénoncent « une
différence de traitement politique. Jusqu’à présent nous avons déposé
des dossiers en nombre et il n’y a jamais eu de souci ». Face au refus
de l’Etat ils annoncent : « On va trouver les moyens pour qu’ils plient
avec des modes d’actions différents et
beaucoup plus forts et contraignants que les manifestations ». N.Guyonnet

— 
Syndicat CNT des Travailleur-euse-s de l’Education et du Santé-Social de
l’Hérault
La Mauvaise Réputation, 20 rue Terral, 34000 Montpellier
Tél : 06.78.88.82.37
education34 cnt-f.org
Site local : www.cnt-f.org/educ34
Site fédéral : www.cnt-f.org/fte




Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2034 / 284147

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License