CNT 66

Toutes et tous en grève reconductible le 21 janvier dans l’ensemble de la fonction publique !

Services publics, arrêtons le massacre !
mercredi 20 janvier 2010
PDF - 160.2 ko

Communique de presse cnt 20-01-2010

Depuis plusieurs années, tous les services publics sont petit à petit
laminés, démantelés, privatisés.

La Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) en oeuvre depuis
2007, véritable machine de guerre contre le service public a encore
aggravé la situation. Depuis sa mise en place plus de 100 000 postes
auront été supprimés dans la seule fonction publique d’État, avec plus de
34 000 suppressions programmées pour la seule année 2010.

La loi sur la « mobilité », entre autres, remet clairement en cause le
statut de la fonction publique et le recours généralisé aux contractuels,
souvent précaires, anticipe le basculement vers une gestion des personnels
calqué sur celle du privé et en perspective des privatisations et des
externalisations de plus en plus nombreuses.

On nous parle d’efficacité « faire plus avec moins ». Mais comment faire
dans des écoles aux classes déjà surchargées ? Dans des hôpitaux au
sous-effectif dramatique ? Dans des établissements publics sous-financés
dépendant de plus en plus de leurs « fonds propres » ? Dans toutes les
administrations où les effectifs actuels ne suffisent déjà plus à assurer
un service correct, minimum serait-on tentés de dire ?

On nous parle de crise et de déficit, ne nous laissons pas berner !

La Crise à bon dos, la politique doctrinaire de non remplacement d’un
fonctionnaire sur deux partant à la retraite et de réduction des missions
de service public date de bien avant la Crise.

Les déficits sont abyssaux ? Certes, mais ces déficits sont volontairement
creusés depuis des années par des réductions d’impôts scandaleusement
iniques et économiquement inefficaces par-dessus le marché. Souvenons-nous
que la première version du « bouclier fiscal » a été votée en 2005 sous
le gouvernement Villepin, cinq ans déjà. Et ce n’est que la plus
symbolique de ces mesures prises tout au long de la première décennie du
siècle.

Il s’agit ni plus ni moins que d’un démantèlement programmé du service
public à la manière de ce qui s’est passé en Grande-Bretagne et aux
États-unis sous Thatcher et Regan. « Affamer la bête » (Starve the beast )
disaient-ils, vingt ans après nous y revoilà. Avec les résultats que l’on
peut anticiper en se remémorant la crise du système ferroviaire
britannique ou celle de la gestion de l’électricité en Californie.

Autant de services rendus à la population livrés aux intérêts privés, à la
marchandisation et ce sont bien sûr les personnes les plus défavorisés
économiquement ou géographiquement qui en pâtiront le plus.

Contre ces régressions réunissons-nous en Assemblées Générales sur nos
lieux de travail. La lutte ne s’arrête pas à une seule journée pour faire
plier ce gouvernement.

Toutes et tous en grève reconductible le 21 janvier dans l’ensemble de la
fonction publique !

CNT - Secrétariat confédéral de relations avec les médias
33 rue des Vignoles
75020 PARIS


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 659 / 292753

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License