CNT 66
Allemagne :

La FAU Berlin déniée de droit syndical

jeudi 14 janvier 2010

Appel urgent à la solidarité internationale.

Hier, 11 décembre 2009, la FAU-Berlin (FAU-B) a été moralement interdite en tant que syndicat. La décision a été prise par le tribunal régional de Berlin (Landgericht Berlin) sans audience. La FAU-B n’était même pas informée que le Neue Babylon GmbH -qui est impliquée dans un conflit du travail avec la FAU-B- avait entamé une procédure légale contre elle. La décision du tribunal va au-delà du retrait des droits syndicaux de la FAU-B à l’intérieur du cinéma Babylon. A partir de maintenant, la FAU-B ne peut même plus se revendiquer d’être un syndicat !

Le contexte

La FAU-B et son groupe à l’intérieur du cinéma Babylon se battent pour un contrat de travail depuis le début de juin 2009. Bien que le cinéma Babylon soit subventionné par le gouvernement, les salaires y sont misérables et les droits des travailleurs sont ignorés. Une grande partie du personnel du cinéma est syndiquée à la FAU-B. Ceci est le premier conflit du travail significatif pour la relativement petite FAU-B. Il a provoqué du tapage non seulement à Berlin, mais dans toute l’Allemagne.
Des anarcho-syndicalistes dans un conflit du travail, un boycott suivi qui a été bien relayé par les media, des revendications complètes et innovantes, et l’implication des travailleurs eux-mêmes (ce qui est rare en Allemagne), ont fait impression auprès du public. Quand la pression a atteint son point culminant, et que les patrons n’ont pas pu éviter plus longtemps d’entamer des négociations, non seulement les politiciens sont intervenus, mais ver.di (un gros syndicat allemand, membre de la DGB, organisation-parapluie des syndicats majoritaires) s’est accaparé la négociation avec les patrons, bien qu’ils n’aient quasiment aucun membre parmi le personnel du cinéma et aucun mandat de ceux-ci. Les travailleurs, clairement sidérés, ont été exclus des négociations.

Apparemment, un accord a été conclu entre ver.di, les politiciens et les patrons pour se débarrasser de la FAU-B et calmer le jeu au cinéma. Mais le personnel et la FAU ont refusé d’être baillonnés. Neue Babylon GmBH a réagi en musclant la partie légale, et ver.di en essayant de salir l’image de la FAU. D’abord, le boycott -une des principales formes de de pression pour la FAU-B- a été interdit, et on a semé le doute sur la capacité de la FAU-B de négocier des contrats (en Allemagne, c’est un prérequis pour pouvoir légalement entamer une action collective). En même temps, d’autres procès ont été intentés contre la FAU-B concernant la liberté d’expression. Mais la FAU-B n’a pas reculé. Cela a mené à cette dernière décision de justice, qui essentiellement interdit la FAU en tant que syndicat.

La situation en Allemagne

Il y a longtemps que la FAU Berlin dit que ce conflit du travail -aussi petit soit-il- n’est pas seulement une question de meilleures conditions de travail, mais aussi une question de liberté d’association. Il y a peu de tradition de syndicalisme militant en Allemagne depuis 1933.
L’organisation-parapmuie DGB détient en pratique un monopole
(corporatisme) qui est confirmé par les décisions de justice. Cela rend très difficile la croissance de syndicats alternatifs. L’auto-organisation et la décentralisation à l’intérieur des syndicats allemands ne sont pas encouragés, et ne bénéficient pas de protection légale.

La modeste action collective de la FAU-B a démontré qu’un syndicalisme alternatif est possible en Allemagne. Les gros syndicats et les politiciens, apparemment effrayés à l’idée que cette forme d’organisation se propage comme le feu, sont mécontents de ce développement. C’est dans ce contexte que le syndicat de la FAU-B a été interdit. La décision du tribunal implique l’impossibilité de créer un syndicat légalement reconnu en Allemagne parce que -paradoxalement-, vous devez être un syndicat légalement reconnu pour le devenir. Un syndicat qui entreprend une action collective sans être reconnu officiellement peut s’attendre à de sévères conséquences juridiques. La FAU-B n’est nulle part autorisée à travailler légalement en tant que syndicat. Les anarcho-syndicalistes se voient donc interdits une fois de plus après leurs prohibitions de 1914 et 1933.

Cette décision judiciaire est particulièrement scandaleuse parce qu’elle a été prise arbitrairement via une procédure sommaire sans aucune audition -la FAU-B n’a pas eu le droit de donner son point de vue. Cela a peut-être à voir avec le fait que n’importe qui en Allemagne peut se déclarer légalement en tant que syndicat, et que les autorités judiciaires voulaient décider unilatéralement. L’Allemagne a adopté quelques conventions de l’OIT, mais elles n’ont que peu de sens ici parce que les grands syndicats coopérent étroitement avec les patrons et décident de ce à quoi un syndicat doit ressembler. Les syndicalistes avait plus de droites sous l’Empire au 19ème siècle et dans les années 1920. La situation en Allemagne rappelle par exemple celle de la Turquie, où les syndicats sont souvents interdits.

La décision du tribunal sera peut-être renversée. Mais la FAU-B reste réaliste : tout est possible. Le copinage politique est répandu et les pouvoirs en place feront d’autres tentatives pour bloquer la croissance des syndicats alternatifs.

Conséquences

Les conséquences de la décision du tribunal sont multiples et seront catastrophiques à moins que cette décision ne soit annulée. Une interdiction totale de la FAU-B en tant que syndicat aurait un effet similaire. La décision concertant la FAU est essentiellement applicable à la FAU à travers toute l’Allemagne. Comme elle fera jurisprudence, elle affectera le mouvement syndicaliste dans son ensemble et les droits des travailleurs. Quelle que soit la forme prise par un syndicat alternatif en Allemagne, ce précédent le rendra impuissant à l’avenir. Ce procès est une nouveauté dans la sphère du cassage de syndicat à l’allemande. Cette décision autorise les patrons à nécocier avec le syndicat de leur choix et de définir ce qu’est un syndicat. L’auto-organisation des travailleurs - que ce soit au cinéma Babylon ou ailleurs- a été bloquée, et le muselage institutionnel de la classe ouvrière a été intensifié. Il faut en blamer en partie le manque de solidarité manifesté par ver.di au travers de leur intervention. Cette décision judiciaire peut même être dans leur intérêt direct, puisque ver.di a déjà écrit qu’ils considéraient la FAU-B comme une concurrence contre laquelle il fallait qu’ils agissent.

Solidarité !

La bataille pour la liberté syndicale en Allemagne a commencé. Chaque petit morceau de solidarité est nécessaire. Faites apparaître ce scandale au grand jour, protestez en face des institutions allemandes, et réclamez que la décision soit annulée et que la FAU devienne un syndicat de plein droit !

S’il vous plait, aidez-nous si vous le pouvez. Vos idées sont bienvenues, mais voici quelques suggestions :
Protestez devant les missions diplomatiques allemandes (ambassades,
consulats) ou les autres institutions représentant l’Etat allemand.
Envoyez des lettres de protestation à l’ambassage d’Allemagne de votre pays (avec copie à la direction du cinema Babylon Mitte) ; Envoyez des fax de protestation au responsable du tribunal de Berlin.

Vous trouverez l’information utile sur http://www.fau.org/verbot dès que nous aurons pu les mettre en ligne. Cette information comprend une liste des missions diplomatiques allemandes, des pointeurs vers d’autres institutions intéressantes, des modèles de lettres de protestation et les contacts nécessaires.

Des manifestations sont programmées le samedi 19 décembre 2009. Nous apprécierions que vous puissiez agir vraiment rapidement. Mais votre solidarité n’est pas limitée à cette date : vous pouvez l’exprimer n’importe quand.

Un aspect important : il est possible que la décision du tribunal soit annulée par des moyens légaux. Mais nous ne pouvons pas nous reposer sur cet espoir. Le simple fait que l’interdiction de notre syndicat ait été prononcée si facilement (même si nous avons le droit de faire appel) exige une réponse claire. D’autant plus que ce procès est symptomatique de nos droits de travailleurs en Allemagne.

Contact de la FAU Berlin : Lars Röhm | faub5 fau.org | +49 1577-8491072.
Merci de ne pas oublier d’informer les camarades berlinois (faub fau.org) de vos manifestations.

Traduction : Secretariat aux Relations Internationales de la Fédération Anarchiste

[ expediteur/expeditrice : <relations-internationales> ]


A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes Send news reports to A-infos-fr mailing list A-infos-fr ainfos.ca Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive : http://ainfos.ca/fr


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 606 / 286289

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License