CNT 66

la peur doit changer de camp !

samedi 13 juin 2009

la peur doit changer de camp !

Aujourd’hui il n’existe pas un secteur épargné par les licenciements, la remise en cause des acquis sociaux, la course à la rentabilité, ou la répression à l’encontre des « contestataires ». Il n’existe pas un droit qui ne soit pas aujourd’hui battu en brèche par ceux qui nous dirigent politiquement comme économiquement.

Les journées de grève de janvier et mars, isolées et sans suite, n’ont rien changé. Les licenciements continuent de se succéder, les salaires stagnent, les conditions de travail se détériorent, les libertés sont bafouées, les immigrés sont traqués, le système de santé écrasé, l’éducation déstructurée,...

La CNT 66 n’a pas participé à la grève du 26 mai et ne soutiendra pas la journée d’action du 13 juin.

Les grandes organisations syndicales ne soutiennent pas leurs adhérents en leur demandant de lutter au cas par cas, en évitant les débordements, chacun dans son coin, isolé et affaibli.

Une journée de grève par mois ne peut que lasser la combativité des travailleurs et réduire à néant l’efficacité de leur action. Les syndicats n’ont pas voulu que la mobilisation de millions de personnes en janvier et en mars se poursuive afin d’imposer des règles sociales plus justes, l’arrêt des licenciements et des suppressions de postes dans la fonction publique, l’augmentation des salaires, ...

NOUS NE VOULONS PAS CAUTIONNER L’INERTIE. IlL EST TEMPS QUE LES LUTTES CONVERGENT.

L’enjeu n’est plus de nous défendre, de savoir si on recule d’un pas ou de deux, mais de reprendre l’offensive. Il nous faut imposer enfin ce rapport de force qui nous permettra de mettre au pas le capitalisme et sa logique d’exploitation et de destruction. Pourquoi ceux qui produisent chaque jour les richesses que s’accaparent quelques-uns devraient continuer de céder ou de fléchir ? Sans les travailleurs, les patrons et l’État ne sont rien. Nous n’accepterons pas l’enrichissement éhonté de ceux qui nous demandent en plus de payer leur crise.

L’heure est à un syndicalisme de lutte de classe, autogestionnaire et offensif : la peur doit changer de camp !

cnt.66 no-log.org


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 968 / 285441

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License