CNT 66

Soutien à la CNT-Education 69

Appel à la souscription et pétition !
jeudi 11 juin 2009

Soutien à la CNT-Education 69

Appel à la souscription et pétition !

Depuis le mois de janvier 2009, l’Inspection d’Académie et le Rectorat de Lyon s’attaquent aux droits syndicaux de la CNT-Education du Rhône. Défendre la CNT- Education, défendre le syndicalisme de lutte ! Appel à la souscription et à la pétition !

Pour soutenir la CNT-Education :

Participez à la souscription !

(pour financer les frais de justice) chèques à l’ordre du SUT-SSE CNT à envoyer à notre adresse : CNT-Education, 44, rue Burdeau, 69001 Lyon

Pour les personnels du Rhône :

Signez et faites circuler la Pétition !

À télécharger en PDF ci-dessous puis à renvoyer à notre adresse postale.

PDF - 228.3 ko
Petition de soutien CNT éducation 69

Défendre la CNT- Education Défendre le syndicalisme de lutte !

Depuis le mois de janvier 2009, l’Inspection d’Académie et le Rectorat de Lyon s’attaquent aux droits syndicaux de la CNT-Education du Rhône. Alors que notre syndicat développe son activité, son implantation et use de ses droits syndicaux depuis la rentrée 2001, l’administration lui conteste aujourd’hui le droit de déposer des préavis de grève en son nom pour couvrir les personnels. Alors que la CNT-Education 69 a déposé à ce jour près de 50 préavis de grève, reconnus et jamais contestés par l’administration voilà que celle-ci se met à nous opposer un refus au nom que nous ne serions « pas représentatifs ». Comment se fait-il que la CNT-Education soit privée de droits dévolus par le code du travail, et dont nous avons bénéficié jusqu’en décembre 2008, sans qu’aucun élément nouveau, notamment législatif, ne vienne invalider notre reconnaissance de fait ? Si, pour l’administration il « est incontestable que le SUTE 69 développe une certaine activité », pour reprendre ses termes, ce qui semble profondément la gêner, au-delà de notre développement, c’est notre non-participation aux élections professionnelles et notre refus de participer au système paritaire.

Faire rentrer le syndicalisme dans le moule ! Cette attaque s’inscrit dans contexte plus général d’offensive contre syndicalisme de lutte. En 2006 déjà, la CNT-PTT a été privée de l’ensemble de ses droits syndicaux et a été déclarée illégale à la Poste au motif de son refus de participer aux élections paritaires et au système co-gestionnaire. Après trois ans de bataille sur le terrain et au plan juridique, le 15 mai dernier, le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction existante, a annulé l’accord interdisant la CNT-PTT, a condamné la Poste à payer des dommages à la CNT et à rétablir ses droits syndicaux dans leur ensemble. Une issue favorable mais après 3 ans de répression et de sanctions contre les militants. Plus généralement, on assiste à une volonté générale de mise au pas du syndicalisme dans un modèle unique. Il s’agit bien d’en finir avec le syndicalisme de lutte et faire rentrer toute forme d’expression syndicale dans le moule de la cogestion et dans le rôle de partenaires sociaux.

Aujourd’hui c’est à la CNT-Education qu’on s’attaque, mais demain cela sera le tour de qui ? Par-delà les étiquettes d’organisation, c’est l’ensemble du syndicalisme de lutte qui est en danger.

Réagir, défendre et soutenir la CNT-Education. Malgré le fait que nous soyons intervenus auprès de l’administration pour protester contre cette atteinte à nos droits syndicaux, que nous ayons fait preuve de notre « représentativité » comme elle nous le demandait, celle-ci continue à opposer un refus au dépôt de nos préavis de grève. La CNT-Education a donc décidé de dénoncer publiquement cette atteinte aux droits syndicaux, d’appeler au soutien et d’utiliser à son tour le dernier recours possible, porter l’affaire devant la justice en déposant un recours au Tribunal administratif. Néanmoins, afin de renforcer notre démarche, nous appelons tous nos militant-e-s, sympathisant-e-s et plus largement, toutes les personnes attachées à un syndicalisme de lutte et plus largement au respect des droits syndicaux à se mobiliser en participant à la souscription que nous lançons pour faire face aux frais de justice, en signant et en diffusant la pétition qui dénonce l’entrave à l’exercice de nos droits syndicaux et témoigne de l’activité et de la représentativité de la CNT-Education dans le Rhône (voir encadré).

Enfin, nous rappelons que le mieux, pour permettre le développent de la CNT éducation et pour pérenniser son activité, malgré les entraves de l’administration reste bien évidemment, de la rejoindre, de participer à sa construction, à ses luttes, d’y adhérer, de se syndiquer !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 916 / 292751

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License