CNT 66

la CNT PTT réintégrée dans ses droits syndicaux

mardi 2 juin 2009

La CNT PTT réintégrée dans ses droits syndicaux

La Poste condamnée par le Conseil d’Etat. Camouflet également pour les syndicats « majoritaires » !

A la fin des années 90, le gouvernement socialiste commence le démantèlement des services publics des PTT (France Télécom et La Poste). La Poste s’appuyant sur sa spécificité juridique (ce n’est plus une administration qui n’emploie que des fonctionnaires, ce n’est pas une entreprise privée avec des salariés) invente ses « propres règles » de gestion du personnel. Même si le personnel, avec l’aide de ses syndicats, tente de résister, depuis 20 ans, il faut constater que la « gestion privée » de la Poste continue à s’imposer. Même si les Prud’hommes condamnent régulièrement la Poste pour des contrats de travail illégaux.

La Fédération de la CNT PTT est née il y a presque 30 ans et a bénéficié des droits syndicaux de base. La CNT PTT a toujours refusé de rentrer dans la cogestion, en particulier en ne se présentant pas aux élections et en privilégiant l’action directe.

Le 27 janvier 2006, La Poste signe un accord sur le droit syndical avec des syndicats minoritaires (CFDT, CFTC, FO, UNSA). Les 2 syndicats majoritaires (CGT et SUD) ne signent pas, mais ne s’opposent pas à cet accord en faisant valoir leur droit de veto : l’accord se met donc en place. Il prévoit notamment que la présentation obligatoire aux élections paritaires et professionnelles [1].

Juges et parties, ce sont les signataires (et les non-signataires, par leur silence) qui définissent, en toute illégalité, quels sont les syndicats qui sont reconnus comme « représentatifs » à La Poste, les autres syndicats deviennent donc « illégaux » à La Poste. En 2 coups de stylo, la CNT PTT est donc rayée de la carte syndicale postale. La majorité des adhérent-e-s de la CNT PTT décident alors de continuer à militer quotidiennement sur leur lien de travail. Ils entrent donc en résistance. Une campagne d’information est mise en place : tracts, interpellations des autres fédérations syndicales, faux timbres avec « le Chat » bâillonné collés sur les enveloppes, cartes postales envoyées en masse au président …

À l’automne 2006, la CNT PTT décide de saisir la justice en demandant l’annulation de cet accord scélérat. L’enjeu de cette interdiction est tel que l’ensemble des syndicats de la Confédération est sollicité, afin de trouver les fonds pour payer les frais de « justice ». Alors, rapidement, les différents directeurs (quelquefois, incités par quelques syndicalistes « jaunes » verreux) se font un plaisir de retirer ici les panneaux syndicaux, ici la boîte aux lettres, là le local syndical…

Pendant ce temps, les saloperies de La Poste, en termes de « restructurations » continuent (facteurs d’avenir, fermetures des centres de tri, mise en place de la Banque Postale…). Les militant-e-s de la CNT PTT, avec leurs moyens, s’y opposent, participent aux AG du personnel, incitent à la grève… Des sanctions tombent : menaces verbales, brimades quotidiennes, licenciements, avertissements, blâmes, mise à pied de 2 ans….

Le 15 mai 2009, le Conseil d’Etat (plus haute juridiction) rend sa décision : L’ACCORD EST ANNULÉ LA POSTE EST CONDAMNÉE À PAYER À LA CNT PTT 3000€ !!!

Les droits syndicaux de la CNT PTT sont donc rétablis dans leur ensemble, sans avoir été obligée de se prostituer dans le jeu électoral. Camouflet également pour les syndicats « officiels » postaux parce que depuis longtemps, ils ont abandonné la lutte de classe, ainsi que le syndicalisme de combat.

OUI, il est plus jamais nécessaire de renouer avec un syndicalisme de combat, et de combattre le syndicalisme d’accompagnement et de co-gestion des « grandes » centrales (dernier ex. en date : la journée d’action décentralisée du 26 mai dernier !!!!)

[1] A noter que cet accord prévoyait quelques avantages pour les permanents syndicaux (par exemple, après 2 ans passés de façon permanente ou demi permanente, une promotion de carrière est automatique… contrairement aux autres collègues qui continuent marner au taf tous les jours..) Est-ce entre autres pour ça que les « jaunes » ont signé et que les autres ne l’ont pas dénoncé ?

Publié le 2 juin 2009.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 386 / 284112

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Syndicat PTT 66   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License