CNT 66
PRADES compte-rendu des journees

Hommage à la Catalogne révolutionnaire

mercredi 20 mai 2009

Comme il était annoncé, les actes programmés pour l’« Hommage à la Catalogne révolutionnaire » ont eut lieu, en présence d’un nombreux public, le 15 et le 16 mai dans la salle Jean Cocteau du Cinéma Le Lido de Prades, prêté par la Mairie de cette ville.

Le vendredi 15 mai a été présenté, à 20h30, le spectacle « Exils d’Espagne : de la Retirada à aujourd’hui », avec récits de Susana Azquinezer, accompagnée à l’accordéon par Virgile Goller. Spectacle créé à partir de fictions inspirées de récits de vie et de l’ Histoire, pour dire et chanter le noyau indestructible de l’être humain et ses relations avec l’autre et le monde à travers l’exode de 500.000 Espagnols traversant les Pyrénées au cours de l’hiver 39, et après dans les camps, et les barbelés. Leur soif de vie, de liberté, d’humanité, de courage et solidarité. La dignité et fierté des réfugiés dans la Résistance et à la Libération. Leur engagement contre le nazisme avec toujours l’espoir de libérer un jour l’Espagne du Franquisme. Espagnols, Tziganes, Juifs, Sans papiers.... Les exils d’hier et d’aujourd’hui.... Récits croisés sur trois générations.... Saga des anonymes, mais aussi des hommes qui resteront dans l’Histoire.... Des poètes aussi : Federico Garcia Lorca, Antonio Machado, Pablo Neruda.

L’après-midi du samedi 16 mai c’est déroulé l’acte consacrée à la problématique de l’avant et l’après de la Retirada, avec l’intervention de personnes ayant vécu cette période historique. Jo Falieu, au nom du collectif organisateur (ALEC), a fait la présentation des différents intervenants. Pour l’avant de la Retirada : Octavio Alberola, qui a parlé de la Révolution et la politique pendant les trois ans de guerre ; Amapola Gracia, qui a lu le texte de Raymond Safon sur la Révolution et l’enseignement ; Ramon Serrate, qui a témoigné des expériences autogestionnaires (les collectivisations) dans l’économie. Et pour l’après de la Retirada : Henri Mélich, qui a témoigné sur l’engagement des réfugiés espagnols dans la Résistance française, et Octavio Alberola, qui a fait un résumé historique de qui a été la Résistance antifranquiste pendant la dictature jusqu’à la mort de Franco.

À 19 heures, avant de partager un repas convivial, le nombreux public a pu regarder l’exposition sur la Retirada, prêtée pour la CNT66.

À 21 heures, Jo Falieu a présenté le spectacle poétique sur la Retirada, à partir de ses propres poèmes et de ceux de Nazim Hikmet et Antonio Machado. Il a été accompagné au banjo, guitare et accordéon par les musiciens Florent Berthomieu et Jean Luc Durozier, en présence de José Pobla, auteur d’un témoignage sur sa Retirada, et de Jean-Pierre Bonnel, auteur d’un essai poétique sur « Antonio Machado et Walter Benjamin, deux destins à la frontière ».

Ci-joint, photos prises par… Floreal A.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1300 / 285498

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License