CNT 66

Tribune : Non aux amalgames dangereux ! Solidarité avec tou.te.s les réfugié.e.s !

lundi 16 novembre 2020

Tribune unitaire publiée suite à la venue, le jeudi 5 novembre 2020, d’Emmanuel Macron et de Gérard Darmanin à la frontière du Perthus (Pyrénées-Orientales) entre la France et l’État espagnol et suite à la lettre ouverte qu’à l’occasion Louis Aliot (maire RN de Perpignan) a adressée au président de la République.


Dans le contexte délétère actuel, dominé par l’horreur que suscitent les ignobles attentats terroristes et par les inquiétudes face à une grave crise sanitaire et économique, le président Macron et M. Darmanin, ministre de l’Intérieur ont choisi de venir faire récemment une opération de communication à la frontière franco espagnole du Perthus.

Le but annoncé de renforcer « la lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue et l’immigration clandestine » a délibérément conduit à un amalgame indigne désignant comme boucs émissaires tous ceux et toutes celles qui fuient les guerres et la misère largement engendrées par les pays occidentaux, dont La France, et que tous les pays européens laissent mourir à leurs frontières ou dans les rues de leurs villes.
Louis Aliot, maire RN de Perpignan, ne s’y est pas trompé. Dans une lettre ouverte publiée sur sa page Facebook, il en rajoute sur la fermeture des frontières et la répression, et comme son ami Eric Zemmour sur les mineurs non accompagnés (MNA). -en instillant, par exemple, une fois de plus l’idée que « cette population » bénéficierait du RSA sur simple demande, alors même que son octroi nécessite un titre de séjour et 5 années de présence régulière.

Travestissant une réalité que manifestement il connaît peu, il accuse éhontément ces enfants de passer en masse la frontière, d’être des délinquants en puissance et de ruiner le département. Ce qui est faux ! M. Aliot a d’ailleurs en tout illégalité, installé un poste de Police dans les locaux de l’ancien hôtel « La Cigale » pour empêcher le Conseil Départemental d’exercer sa mission de protection de l’enfance en y ouvrant un lieu d’accueil pour les MNA.

Face à ces événements les signataires de cette tribune dénoncent au plus haut niveau de l’État cette politique inhumaine de rejet, une attitude dangereuse et extrêmement préoccupante qui attise un peu plus la haine et la peur de l’autre. Une attitude qui ne peut que donner crédit à la rhétorique de l’extrême-droite faite d’inhumanité , de chasse à l’étranger, de surcroît sur cette frontière du Perthus qui a connu, avant guerre, avec la Retirada, le premier grand exode européen lié au fascisme d’hier !

Nous nous élevons contre ces propos dangereux et fallacieux qui alimentent le racisme et la xénophobie et qui divisent la société.

Nous défendons au contraire qu’il est indigne de laisser dehors des mineurs, des enfants sans protection quelle que soit leur origine. Indigne et illégal au regard des lois internationales et nationales sur l’obligation de protection des enfants ! Qu’il est indigne de laisser à la rue des centaines de personnes sans ressources parce que sans papiers ! Qu’il est indigne d’enfermer dans des centres de rétention des personnes qui n’ont commis aucun délit !

A l’opposé de ces déclarations, comme de nombreux citoyens et citoyennes de ce département qui accomplissent depuis longtemps leur devoir de solidarité et d’accueil, nous faisons le choix de l’égalité pour toutes et tous

Fidèles aux valeurs fondatrices de fraternité de notre République, nous sommes fiers de contribuer à l’intégration de tous ces exilés et ne baisserons pas les bras face aux amalgames inacceptables que certains tentent d’effectuer.

Associations : AFPS, ASTI, Bouge-Toit, La Cimade, Collectif Bienvenue aux migrants en Conflent, Coup de soleil, Emmaüs Catalogne, Femmes solidaires, Ligue des droits de l’Homme, MRAP, Nawroz en France, RESF, Welcome to Migrants 66

Partis : EELV, NPA, PCF, PG

Syndicats : CGT, CNT, Solidaires

Signatures individuelles : Julien Berthélémy, (secrétaire général UD CGT 66), Jean Boucher (secrétaire général UL CGT Conflent), Patrick Cases (conseiller régional, PCF), Lola Beuze (conseillère départementale, PCF), Michel Chabasse (secrétaire général de l’USR), Fabien Carius (co-secrétaire de Solidaires), Denis Lambert, Dominique Delvals (Lenvolée-Céret), Françoise Fiter (conseillère départementale, PCF), Nicole Gaspon (ancienne conseillère municipale, PCF de Perpignan), Nicolas Garcia (conseiller départemental, PCF), Rémi Lacapere (conseiller départemental, PCF), Abdelillah Mniai (professeur), Edith Pugnet (conseillère départementale, PCF)

https://blogs.mediapart.fr/jean-boucher/blog/091120/tribune-non-aux-amalgames-dangereux-solidarite-avec-toutes-les-refugiees


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 88 / 317128

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License