CNT 66

Libertad titiriteros. Basta de manipulación. Libertad de expresión

Espagne : guignol au pilori
jeudi 11 février 2016

Nous nous étions promis de laisser de côté pendant quelque temps la question espagnole qui nous a déjà beaucoup occupés ici. Mais l’actualité nous a rattrapés. Deux marionnettistes du groupe Títeres desde Abajo (1) ont été arrêtés le 5 février à Madrid, alors qu’ils présentaient leur spectacle La Bruja y Don Cristóbal, durant le carnaval. Ils sont accusés d’apologie du terrorisme. L’un de ces travailleurs du spectacle est militant de la CNT-AIT et il se trouve que des membres de notre collectif le connaissent, pour avoir collaboré avec lui à la revue anarchiste Adarga (2).

Que s’est-il passé ? La pièce vise à dénoncer la répression (3) et les provocations policières dont le mouvement libertaire est régulièrement victime dans la péninsule ibérique. Dans le spectacle, la sorcière qui le représente s’affronte successivement à quatre pouvoirs : la propriété, la religion, la police et la justice. A un moment donné, frappée par un policier, cette sorcière perd connaissance. Alors qu’elle est inconsciente, le flic pose sur elle une pancarte sur laquelle on peut lire « Gora Alka-ETA » (un jeu de mot pour dire vive Al Quaïda et ETA : c’est-à-dire le mal absolu) dans le but de la faire condamner par le juge. C’est là que la fiction rejoint la réalité, puisque c’est cette scène qui a valu leur arrestation aux deux marionnettistes ! Pour plus de précisions, voir le communiqué (en espagnol) de la CNT de Grenade, qui explique en détails la manipulation dont la presse – et notamment le journal El País – s’est fait écho (4).

Depuis l’arrivée à la mairie de Madrid de la gauche alternative, une guerre ouverte est déclarée par l’ancien pouvoir municipal du parti populaire (PP) qui n’arrête pas de harceler les nouveaux gestionnaires, notamment dans le domaine culturel, en exploitant certaines maladresses et la liberté prise vis-à-vis de la tradition. Personne n’est dupe du fait que cette stratégie vise à détourner l’attention portée sur la corruption systématique qui a accompagné la gestion locale, régionale et nationale du PP.

Dans cette affaire, comme dans d’autres, on observe une attitude servile de la maire de Madrid Manuela Carmena et de son équipe, qui ont lâché les marionnettistes qu’ils avaient engagés. Alors qu’à aucun moment le groupe Títeres desde Abajo n’a prétendu que son spectacle était pour les enfants, on les accuse aussi d’avoir choqué des mineurs du fait que les marionnettes commettaient des actes violents ! Dans un pays où beaucoup d’enfants assistent à des corridas (ou l’on tue de vrais animaux !) ou sont expulsés de leur logement par la police, une telle accusation feraient rire, si les copains n’étaient pas en prison et ne risquaient pas des lourdes peines du fait de la loi antiterroriste qui leur a été appliquée.

Au moment où nous écrivons ces lignes, des manifestations importantes ont lieu à Madrid et dans d’autres ville d’Espagne, dont Grenade d’où sont originaires les camarades. Que personne ne soit dupe, quand on touche à l’un-e d’entre nous, on nous touche tous ! Si le pouvoir pense nous diviser et nous affoler, il verra que, au contraire, sa répression nous unis.

Libérons Alfonso et Raul

La CNT-AIT de Grenade et de Madrid donneront régulièrement des nouvelles…

(1) Le blog de la compagnie : http://titeresdesdeabajo.blogspot.com.es/
(2) http://adargainfo.com/adarga/
(3) Voir sur ce blog, l’article http://laffranchi.info/la-loi-du-baillon/
(4) http://granada.cnt.es/content/comunicado-de-la-cnt-ait-de-granada-respecto-la-detenci%C3%B3n-de-los-integrantes-de-%E2%80%9Ct%C3%ADteres

http://laffranchi.info/espagne-guignol-au-pilori/


Libertad titiriteros. Basta de manipulación. Libertad de expresión

Campaña para la la libertad de Alfons y Raúl, integrantes del grupo « Títeres desde Abajo »

Manifiesto

Por orden de la Audiencia Nacional, hoy 6 de febrero han ingresado en prisión sin fianza Alfons y Raúl, integrantes del grupo « Títeres desde Abajo ». La denuncia ha sido presentada por el Cuerpo Nacional de Policía y la Fiscalía del Estado bajo la acusación de apología del terrorismo.

Los artistas, contratados por el Ayuntamiento de Madrid dentro de la programación del Carnaval, fueron detenidos el día 5 de febrero durante la representación de la obra « La Bruja y Don Cristóbal ». Según la prensa, tras la queja de algunos asistentes, se presentó la policía que los detuvo sin orden judicial.

La obra denuncia, precisamente, cómo se preparan acusaciones de este tipo, mostrando a un policía poniendo en manos de una bruja una pancarta con el texto « Gora Alka-ETA » para hacerle una foto y, así, poder incriminarla como terrorista.

La realidad ha superado la ficción y se les ha aplicado textualmente lo que denuncian en la obra. La presión política, la irresponsabilidad de los grandes medios de comunicación y un cúmulo de actuaciones irregulares han servido, una vez más, para criminalizar la disidencia convirtiendo cualquier crítica social en acto delictivo.

Es inaceptable que la policía irrumpa durante una representación teatral y detenga a los dos artistas por la mera opinión de unos particulares que, si tan ofendidos se sentían, podían, simplemente, abandonar el lugar de los hechos.

Es muy grave que el Ayuntamiento de Madrid con su denuncia por contenidos inapropiados haya justificado que se haya producido la detención, ingreso en prisión y posterior juicio de los dos artistas contratados.

Es aún más grave que se les haya decretado prisión preventiva, cuando esta medida únicamente se aplica en casos en los que exista riesgo de fuga ; de destrucción de pruebas ; o de reincidencia.

Somos conscientes de la manipulación y utilización de estos hechos en el marco de la situación política actual. La libertad de expresión ha de estar por encima de los intereses particulares o de poder.

Es por ello que los abajo firmantes exigimos la libertad sin cargos de Alfons y Raúl así como el esclarecimiento de los hechos.

Barcelona, 6 de Febrero de 2016

http://www.ellokal.org/libertad-titiriteros-basta-de-manipulacion-libertad-de-expresion/#.VreRGRjhCXY

Dossier de prensa y auto de prisión #LibertadTitiriteros
Publicado febrero 8, 2016

Dossier de prensa y auto de prisión #LibertadTitiriteros

Dossier_prensa_LibertadTitiriteros

http://cnt.es/noticias/ante-la-detenci%C3%B3n-de-los-dos-integrantes-de-t%C3%ADteres-desde-abajo


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 225 / 284154

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License