CNT 66

En hommage à un compagnon récemment disparu

mercredi 11 novembre 2015

En hommage à un compagnon qui ne manquait aucune de nos fêtes et en souvenir de son humour contagieux et de son rire gouailleur et qui, après une vie bien remplie, s’était recyclé dans la partie légale de l’iceberg hydropathe. Sans autre commentaire...

Les aventures extraordinaires de Laplume et Goudron.
Travailleurs de la nuit
Du rôle éminemment social du cambrioleur.

Le cambrioleur sérieux, qui ne commet aucune violence mais qui parfois en subit, procure du « travail » à de nombreuses corporations, à commencer par les forces de répression, policiers, magistrats, avocats, gardes-chiourmes, assistantes plus ou moins sociales, etc.
En outre, il aide les assureurs à placer leurs contrats, les marchands d’alarmes à vendre leurs sirènes, les serruriers à commercialiser leurs serrures, les vitriers à remplacer les carreaux casses, sans parler des marchands de coffres-forts, etc.
Par ailleurs, il soutient l’économie en remettant en circulation l’argent et les valeurs qui dorment au fond des coffres, car on n’a jamais vu un cambrioleur thésauriser.
Quelquefois, il peut même aider un écrivain en panne d’inspiration à satisfaire son éditeur et que dire des journalistes de tout poil, friands des aventures de monte-en-l’air ?
Alors, s’il vous plaît, un peu de reconnaissance pour ce pauvre cambrioleur, si utile à la société.
Pour les gens peu avertis, une plume ne sert pas uniquement à écrire ou à voler, c’est un autre nom de l’arrache-clou, ou pied-de-biche ou pince-monseigneur.

Goudron.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 255 / 285506

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License