Communiqué de la CNT : Solidarité avec le Rojava

Ces derniers jours, l’armée turque, profitant du désengagement opportun
des Etats-Unis, mène une offensive importante dans le nord-est du
territoire syrien jusqu’alors contrôlé par les forces kurdes et arabes
de l’Administration Autonome du Nord et de l’Est de la Syrie.

Cette attaque militaire a non seulement pour objectif d’asseoir
l’influence du président turc, Recep Tayip Erdogan, dans la région mais
aussi, et surtout, de mettre fin à l’alternative politique présente au
Rojava. Si les dirigeants des pays occidentaux ont mollement réagi,
cherchant à masquer leur implication directe, Erdogan n’hésite pas à
utiliser les centaines de milliers de réfugiés présents en Turquie en
menaçant l’Union européenne de leur ouvrir le passage vers l’ouest.

Les forces révolutionnaires kurdes et arabes ont été, et sont toujours,
en première ligne contre tous les fascismes, tous les régimes
autoritaires de la région : Etat islamique, gouvernements syriens ou
turcs…

En plus de mener ce combat pour la démocratisation de la région,
l’Administration Autonome du Nord et de l’Est de la Syrie a proposé et
mis en œuvre un système politique original, basé sur le respect de la
diversité culturelle et religieuse, la démocratie directe, le féminisme,
l’écologie. Ces valeurs et principes sont les nôtres.

Réuni les samedi 12 et 13 octobre 2019, le Secrétariat International de
la CNT exprime toute sa solidarité aux peuples du Rojava et à la
résistance. Nous appelons à participer à l’ensemble des mobilisations
appelées par les réseaux de solidarité avec le peuple kurde en France et
ailleurs.

BIJI KURDISTAN !

Solidarité internationale contre le fascisme d’Erdogan !

Brochure « Femmes Libres », Écoute Information, Orientation Accompagnement

Pour en finir avec les violences sexistes, le collectif Femmes Libres de la CNT Saint-Étienne vous propose une petite brochure.

A consulter ci-dessous :

Violences faites aux femmes : lever la chape de plomb

Entendre et CROIRE les femmes victimes de violences patriarcales.

Défendre avec elles, leurs droits et leur dignité. CNT Femmes Libres Sainté propose un espace d’écoute confidentiel non mixte (femmes) aux femmes victimes de vio-lences patriarcales et colo-niales.

PDF - 423.7 ko
Lire la suite ici, articles de CNT Femmes Libres Sainte Etienne parus sur le CS N° 440 janvier 2019.

SUICIDE AU TRAVAIL : LES MANAGERS VEULENT NOTRE PEAU !

Les identitaires dehors !

Les syndicats CNT du Maine-et-Loire appels à rassemblement Samedi 21 septembre au Mail à Angers à 15 h pour demander la fermeture du bar identitaire l’Alvarium.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, les élus angevins de touts bord sont bien silencieux face à l’implantation de néo-nazis dans notre ville et département.

Le rassemblement était initialement prévu Place du Pilori à Angers, M le Préfet a décidé d’établir un périmètre d’interdiction de manifester. Les autorités, ont-elles choisis de protéger les fascistes ?

Il est l’heure de la révolution sociale et libertaire

Rassemblement contre les féminicides Jeudi 12 septembre 18h30

104 femmes tuées depuis le début de l’année, ça suffit !

Rendez-vous jeudi 12 Septembre à 18h30 devant la faculté de droit à St serge.

Rentrée 2019 : totale défiance. Blanquer se met au vert et au tout sécuritaire

*Publié le 29 août 2019 par Fédération des Travailleurs de l’Education – CNT

Pour sa troisième rentrée en fanfare, le locataire de la rue de Grenelle a mis une sourdine dans ses propos. La grève des examens, les manifs et actions contre ses réformes, lycée pro et général et loi dite de la confiance ont ruiné son crédit : il veut tourner « la page ». Il a donc annoncé sous le tilleul du jardin du ministère mardi 27 août lors de sa conférence de presse de rentrée qu’il allait se préoccuper du bien-être de ses personnels (merci de ne pas rire : devoir d’exemplarité, article 1 de la loi du chef).

Mais comme il reste un très bon élève de la classe Macron, il a décidé aussi de prendre en compte « les enjeux climatiques » et de mettre au vert tous les élèves : élection d’un « éco-délégué » par classe au collège et au lycée, et plus d’écoles labellisées « développement durable » (pour éteindre les feux de la contestation ?).

Le plus inquiétant est son « plan violence » qui va se rajouter à tous les dispositifs disciplinaires pris ces dernières années via les partenariats école armée et police. Son nouveau plan renforce le maillage répressif. « Dans chaque département une convention éducation nationale – justice – intérieur – agriculture précisera les rôles des uns et des autres dans le traitement des infractions ». Il y aura un référent violence auprès de chaque direction académique qui pourra sans l’avis des parents placer les « perturbateurs et « poly-exclus » (sic) dans des classes relais. Les délais pour convoquer un conseil de discipline seront réduits et le chef d’établissement aura tout le loisir pour sanctionner à son aise.

L’école Blanquer n’est pas la nôtre.

La CNT-FTE appelle à se rassembler en AG dès les premiers jours de la rentrée et à poursuivre la lutte contre les réformes Blanquer pour une école anti-autoritaire et émancipatrice.

Et comme l’an passé depuis leur mise en place, à s’opposer aux évaluations nationales.

DIMANCHE : NI DIEU, NI PATRON, NI CADDIE ! ACTE 2

Carrefour et Géant ont décidé de rattraper leurs « pertes » par une ouverture les dimanches matin à Angers.

Géant dans le quartier de la Roseraie à Angers à décider d’aller plus loin en ouvrant l’après-midi uniquement avec les caisses automatique, 2 hôtesses et un agent de sécurité.

L’argument de création d’emplois tombe déjà à l’eau pour les fossoyeurs des travailleuses et travailleurs.

La CNT 49 appel à rassemblement le dimanche 25 août à 11 h devant le Géant de la Roseraie pour exiger la fermeture dominicale.