Union des Syndicats CNT de la Loire

(Interpro, PTT, Santé-Social, Éducation,
Communication, Culture et Spectacles)

VIGNE OGM : PEINE ALOURDIE POUR LE FAUCHEUR SOLITAIRE
[Posté le 19/01/2011]

Le militant anti-OGM qui avait fauché en octobre 2009 des pieds de vigne OGM expérimentés par l’Inra à Colmar a vu hier sa condamnation alourdie par la Cour d’appel : un mois d’emprisonnement avec sursis, 50 000 € de dommages et intérêts et 2 000 € d’amende. Il avait été condamné en première instance à verser un dédommagement symbolique de 1 € à l’Inra, ainsi qu’une amende de 2000 €. Hier, lundi 17 janvier, le militant qui avait en octobre 2009 fauché des vignes OGM cultivés à titre expérimental en Alsace a été condamné par la cour d’appel de Colmar à un mois d’emprisonnement avec sursis, 50 000 € de dommages et intérêts, l’amende de 2 000 € ayant été confirmée. L’Inra avait obtenu en 2005 l’autorisation de mener en plein champ une expérimentation sur des portes greffe génétiquement modifiés pour résister au court-noué, une maladie mortelle de la vigne pour laquelle il n’existe selon l’Inra aucun traitement efficace. L’alourdissement de la peine de ce militant solitaire ne conduira pas pour autant l’Inra à prolonger ses recherches puisqu’après avoir repris son expérimentation en juin dernier, l’Institut national de recherche agronomique avait vu ses travaux anéantis par l’intervention en août de 64 militants venus de toute la France qui avaient complètement détruit les 70 pieds de vignes cultivés. Ces faucheurs font eux aussi l’objet d’une procédure judiciaire. 18 janvier 2011, P. M.

Répondre à cet article