Union des Syndicats CNT de la Loire

(Interpro, PTT, Santé-Social, Éducation,
Communication, Culture et Spectacles)

Un état des lieux d’une grève sans-papiers à Paris
[Posté le 2/11/2009]

Solidarité avec les travailleurs sans papiers d’ISS en grève ! Liberté pour notre camarade emprisonné ! Un état des lieux d’une grève sans-papiers à Paris

La CNT nettoyage occupe toujours l’agence d’ISS dans le 12e arrondissement de Paris, au 3 rue des Meuniers, avec le soutien de Solidaires.

Un affrontement assez violent s’est déroulé le 26 octobre entre les grévistes et les vigiles, dans le but de les sortir du lieu occupé, dont ils entravaient l’entrée et les sorties. La police est intervenue et a embarqué deux vigiles, qui portaient des matraques, ainsi qu’un syndiqué sans-papiers de la CNT Nettoyage, Koïta Cheikné, pour une garde à vue prolongée. À l’heure qu’il est, nous attendons les informations sur les suites de l’événement.

Sur le site, le lieu est désormais totalement aux mains des grévistes dans une ambiance calme. Mais des rumeurs de provocation à venir réclament toujours une présence nombreuse sur place. ISS a lancé un référé d’heure à heure pour l’expulsion, qui sera examiné au tribunal demain matin.

La CNT Nettoyage occupe également le siège de la société EFFI à Argenteuil, au 3 boulevard Héloïse, depuis le 27 octobre. Pour le moment, l’occupation se déroule dans de bonnes conditions.

Tout type de soutien reste bienvenue. L’aide financière peut être envoyé à la CNT Nettoyage au 4 rue Martinique, 75018 Paris. Le syndicat remercie les camarades qui ont déjà manifesté leur solidarité.

CNT Nettoyage, 28 octobre 2009.

Dernières nouvelles du camarade Koïta Cheikné, embarqué par les flics lors de l’expulsion des nervis de la direction d’ISS : ayant refusé d’être jugé immédiatement pour pouvoir préparer sa défense, il sera maintenu en détention jusqu’au jour de l’audience, soit le 2 décembre. Nous étudions la possibilité de faire appel de cette ordonnance du tribunal.

Par ailleurs, nous renouvelons notre appel au soutien des militants de la CNT pour l’occupation en cours au 3, rue des Meuniers, métro Porte de Charenton. Une présence sur place, notamment pendant la nuit, et une aide financière aux grévistes (…)

Répondre à cet article