Union des Syndicats CNT de la Loire

(Interpro, PTT, Santé-Social, Éducation,
Communication, Culture et Spectacles)

Jeudi 15 septembre 2016. On continue ! Manifestation pour l’ ABROGATION de la loi travail
[Posté le 3/09/2016]

GREVES ET MANIFESTATIONS

St-Etienne : 10h30 Bourse du Travail

Roanne : 10H30 Pont du Coteau

Communiqué de presse du 14 septembre 2016

CONTRE LA LOI TRAVAIL / MOBILISATION GÉNÉRALE !

Nous avons connu, depuis le 09 mars dernier, une mobilisation exceptionnelle – par sa durée comme par la diversité de ses approches – contre la loi « Travail ». Celle-ci a été définitivement adoptée fin juillet, par l’application de l’article 49-3 de la constitution qui dispense de vote devant l’assemblée nationale.

L’enjeu, aujourd’hui, pour tou-tes ceux et celles qui pâtiront de cette dégradation historique de leurs droits (travailleur-euses, précaires, chômeur-euses, jeunes, retraité-es, etc.) est d’empêcher la publication des décrets d’application de cette loi, d’obtenir son abrogation, d’œuvrer à la construction d’un droit du travail réellement protecteur des salarié·e·s, d’arracher de nouveaux droits sur les conditions et le temps de travail.

Reprendre en main nos perspectives pour un autre futur et pour en finir avec le capitalisme et le diktat patronal !

Une victoire sur la loi « Travail » reste à notre portée.

Rappelons que le Contrat d’Insertion Professionnelle (CDD visant à faire travailler les jeunes pour des salaires en-dessous du SMIC), adopté le 20 décembre 1993 et dont les décrets d’application ont été publiés le 23 février 1994 a été suspendu un mois plus tard puis abrogé en août de la même année grâce à la forte opposition populaire à cette régression sociale. Souvenons-nous aussi du CPE (contrat de première embauche) qui a été retiré en 2006 !

Ce qui a été possible hier, demeure plus que d’actualité !

La Confédération Nationale du Travail (CNT) dénonce à nouveau, les violences policières durant ces mois de mobilisations (Locaux syndicaux saccagés, camions fouillés, des milliers d’arrestations de manifestant-es) ! Le gouvernement et le patronat n’ont qu’une seule volonté  : Faire taire la contestation populaire à travers ces violences physiques, et à travers les différents 49-3 pour passer cette loi, que 70% de la population rejette  !

Face à cela, la CNT estime que la seule réponse face à cette violence sociale, est la mobilisation de toutes et de tous, dans les quartiers comme dans les entreprises.

Nous appelons l’ensemble des travailleur-euses, chômeur-euses, retraité-es et la jeunesse, à participer à la journée de grève et de manifestation interprofessionnelle jeudi 15 septembre.

Seule la lutte paye !

Répondre à cet article