Union des Syndicats CNT de la Loire

(Interpro, PTT, Santé-Social, Éducation,
Communication, Culture et Spectacles)

APPEL A MOBILISATION Le Droit de Grève et de manifester ne sont pas négosiable.
[Posté le 26/06/2014]

Rassemblement à Lyon le 1er juillet en soutien au procès de la ferme - usine des 1000 vaches pour dénoncer la répression syndicale

RDV À 10 h30 AU PALAIS DE JUSTICE HISTORIQUE DE LYON 1 rue du palais – 69005 Lyon – quai de Saône (Vieux Lyon)

1er juillet 2014 : Le renvoi que les neuf militants avaient demandé afin de mieux préparer leur défense a été accordé par le juge. Le procès se tiendra le 28 octobre 2014.

Des cheminots qui font grève sont considérés comme des inconscients qui prennent les usagers en otages

Des paysans qui démontent à visage découvert quelques pièces d’une machine à traire, qu’ils vont ensuite remettre au ministre, sont traités de saccageurs qui portent atteinte à la propriété privée...

Des intermittents du spectacle qui dénoncent la précarisation de leur statut sont soupçonnés de porter une atteinte grave à l’économie

Depuis quelques an nées, t oute action syndicale risque de conduire ses responsables en garde à vue, devant un tribunal ou à un prélèvement d’ADN ... comme des individus dangereux.

Aujourd’hui le repli sur soi, la main mise de la finance sur l’économie conduisent à la criminali sation de l’action syndicale : le droit s’en va !

Les grandes luttes du 19 ème siècle, qui après de nombreux sacrifices humains, ont permis de gagner le droit d’association, le droit de manifester, le droit de grève... sont maintenant foulées au pied.

Qui oserait remettre en cause la suppression des 80h hebdomadaires de travail ?

Qui oserait dénoncer les congés payés ?

Qui oserait dénoncer l’obligation du repos hebdomadaire ?

Qui oserait s’opposer à la liberté de créer une association ?

Qui...

On pourrait écrire des pages sur les avancées obtenus par ces militants, ces anonymes qui un jour ont refusé d’ aller au travail pour défendre l’intérêt collectif, perturber l’ordre établi. Il est plus facile de critiquer bien assis dans son fauteuil que d’aller rencontrer ces syndicalistes et comprendre l’enjeu de leurs luttes.

Il n’est pas de Bastille qui soit imprenable avec la solidarité. Résister est un droit et un devoir.

Confédération paysanne Rhône Alpes

Répondre à cet article