Union des Syndicats CNT de la Loire

(Interpro, PTT, Santé-Social, Éducation,
Communication, Culture et Spectacles)

LE PRIVILÈGE DES INTERMITTENTS DU SPECTACLE STOP À L’HYPOCRISIE
[Posté le 9/03/2014]

Pendant que les grands employeurs draguent le gouvernement afin de se mettre quelques 30 milliards d’exonération de cotisation dans la poche en signant le pacte de responsabilité, le MEDEF, petit joueur, joue la carte de l’attaque des intermittents via leur régime d’assurance chômage.

Au passage, notez bien ceci : moins les employeurs cotisent, plus les caisses sont vides. Les caisses, c’est votre sécurité sociale, votre caf, votre assurance chômage, bref, des choses qui riment avec solidarité, mutualité...

Notez aussi que les intermittents du spectacle, ce sont ceux qui n’ont pas accès au plein emploi... Les adeptes par défaut du contrat de courte durée. Ou bien la variable d’ajustement qui fait qu’on peut produire en France des films, des séries, des documentaires, des émissions de télévision, des spectacles de musique, de danse, de théâtre....

Le régime des intermittents n’est pas un privilège. Juste une réponse aux contrats courts qui sont imposés par le secteur d’activité à cause de la durée du travail. On dit que c’est une spécificité... mais qui a malheureusement tendance à se généraliser dans d’autres les secteurs d’activité...

Les privilégiés, à la rigueur, ceux sont les employeurs qui peuvent embaucher des professionnels talentueux, compétents.. avec un risque zéro : pas de prime de licenciement, pas de prime de fin de contrat, ajustement des dépenses en fonction des recettes.. Notez cependant que les entreprises du secteur ne sont pas forcément rentables.. Et tant mieux.. Qui souhaite que la culture soit rentable ? Quelle ne soit qu’une simple marchandise ?....

Et ces fameuses recettes qui ne sont pas assez conséquentes pour faire du plein emploi dans ce secteur, d’où viennent-elles ? C’est de l’argent public, versés par les municipalités, les départements, les régions.. l’état... bref, votre argent. Si elles embauchent des intermittents, c’est aussi parce que ces entreprises ne sont pas assez financées.

Pour finir, ceux qui en profitent, ceux sont.. les gens. Nous tous. Pour une culture diversifiée et à moindre coût.

STOP À L’HYPOCRISIE.

Ne vous laissez pas manipuler. Restons unis.

Non au nivellement par le bas.

Nos conditions de vie se dégradent au profit d’une minorité. Le scandale est bien là !

Prochain rendez-vous :

Journée de grève et de mobilisation interprofessionnelle le 18 mars 2014

- 11H Bourse du travail SAINT-ETIENNE

- 10H30 Place de la Loire ROANNE

Mail ccs42 cnt-f.org