Union des Syndicats CNT de la Loire

(Interpro, PTT, Santé-Social, Éducation,
Communication, Culture et Spectacles)

Le fascisme est passé par là...
[Posté le 6/06/2013]

Ce mercredi 5 juin 2013, en sortant d’un magasin de vêtements, près de la gare Saint-Lazare, Clément Méric, jeune syndicaliste âgé de 18 ans (SUD étudiant vraisemblablement), étudiant à sciences Po, et militant antifasciste a été battu à mort par des membres de l’extrême droite radicale. Il est décédé des suites de ses blessures, dans la nuit, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

C’est terrible de savoir un si jeune camarade mourrir sous les coups des fachistes. Nombreux et nombreuses sommes-nous à couver une forte colère et un sentiment de peine profonde face à cette terrible nouvelle. Parlons-en ensemble pour ne pas être seulEs à affronter cet évènement.

Beaucoup doivent se demander quelle réaction avoir au delà des marques de sympathies à la famille. Si des rassemblements vont émerger ici & là, au delà de l’enquête policière, nous espèrons que des camarades ne se mettront pas en difficulté dans cette escalade brutale de la violence qui fait jour.

En tout cas, pour faire écho aux discussions du congrès CNT de ce Week-end à Paris, voila qui confirme la tendance côté facho... dans de trop nombreuses localités (Paris, Lyon, Toulouse, Villefranche sur Saône, Metz, ...), ou même en Europe.

Un communiqué confédéral sera diffusé dans la journée pour marquer notre indignation et signifier à la famille et aux proches notre sympathie, à minima.

Reste à voir comment situer ce crime fasciste sur l’ensemble des manifestations de violence de l’extrême droite à l’heure où nous nous apprêtions à communiquer sur l’attaque répétée des locaux de nos camarades de Villefranche sur Saône (69), ou de Toulouse (31).

On verra à produire un texte des plus adapté en lien avec la région parisienne et le secrétariat aux relations médias qui se trouve sur place.

[...]

En attendant, le Bureau Confédéral de la CNT appelle partout où c’est possible les syndicats et Unions de la CNT à participer ou initier des rassemblements antifascistes visant à manifester ensemble et dignement notre solidarité antifasciste et contraindre ce gouvernement PS-EELV à agir.

Il nous faut prendre place publique !

le Bureau Confédéral de la CNT,

Répondre à cet article