Union des Syndicats CNT de la Loire

(Interpro, PTT, Santé-Social, Éducation,
Communication, Culture et Spectacles)

Rassemblement lundi 5 novembre 2012 à 17h30 sur les marches de l’hôtel de ville de St Etienne au moment du conseil municipal
[Posté le 3/11/2012]

Espace Autogéré La Gueule Noire & le Collectif de la Mule

Si c’est un Rom

Depuis quelques mois, une cinquantaine de familles originaires de Roumanie est pourchassée sans répit sur St-Etienne.

Ces familles parias dans leur pays, indésirables pour les pouvoirs publics français, sont traquées quotidiennement par la police : expulsées presque chaque matin de leurs abris d’(in)fortune, écartées des centres-ville, parquées sur des places ou des parkings, renvoyées dans des territoires où elles ne peuvent pas vivre. Elles sont contraintes de vivre à la rue dans le dénuement le plus total, parfois empêchées d’accéder aux pompes à eau municipales par des CRS goguenards comme sur la place Carnot il y a quelques semaines. Ces mesures mettent également en péril la scolarité des enfants ainsi que les traitements et soins des personnes malades et, dans une violence inouïe, rendent plus généralement vaines toutes les démarches entreprises par les familles pour essayer de construire quelque chose ici.

Maurice Vincent, maire socialiste de St-Etienne et président de St-Etienne métropole, farouchement opposé à Michel Thiollière, ex maire de StE, quand il cantonnait les familles Rom dans le quartier Montmartre, agit aujourd’hui d’une façon encore plus intolérable en organisant une chasse à l’homme.

Face à cette situation inadmissible, un collectif de stéphanoisEs a pris l’initiative de réquisitionner un immeuble vide depuis plusieurs années. Des familles y sont logées bien qu’à l’étroit elles sont soulagées pour un temps, à l’abri des intempéries et des humiliations policières. Les enfants pourront dès la rentrée des vacances de Toussaint retourner à l’école.

Soutenons tous les familles du 21 rue Clément Forissier

Nous demandons à la Préfecture, à St-Etienne Métropole et à la ville de St-Etienne d’arrêter ces agissements inhumains, et de reconnaître enfin que ces personnes sont aujourd’hui les boucs émissaires d’une société en crise.

Nous réclamons que les promesses de François Hollande soient respectées sur StE. Celui-ci déclarait que tout démantèlement de camps illégaux devait être accompagné de propositions de logements décents.

Pour notre part, accepterons-nous encore plus longtemps, sans sourciller ce mépris et cette négation de l’humanité ?

Rassemblement lundi 5 novembre 2012 à 17h30

sur les marches de l’hôtel de ville de St Etienne

au moment du conseil municipal

Espace Autogéré La Gueule Noire & le Collectif de la Mule

Répondre à cet article


dans cette rubrique