Union des Syndicats CNT de la Loire

(Interpro, PTT, Santé-Social, Éducation,
Communication, Culture et Spectacles)

CNT 69 - Montée du fascisme en Grèce : Samedi 27 octobre 2012 Soirée de soutien aux antifascistes GrecEs
[Posté le 25/10/2012]

Soirée de soutien aux antifascistes grecEs poursuiviEs pour la manifestation de 30 septembre

La soirée de 30 septembre une centaine d’antifascistes dans un quartier populaire d’Athènes croise un groupe d’extrême droite et un affrontement s’en suit. La police prévenue intervient et attaque brutalement les antifascistes arrêtant 15 personnes, n’interpellant aucun fasciste. Les inculpéEs se font torturéEs dans le commissariat de police, sans pouvoir contacter leurs avocats et une caution de 52.000 euros leur est imposée.

Depuis de nombreux mois, certaines parties de la population grecque et immigrée subissent des agressions violentes et répétées de la part des groupes fascisant et néonazis, certains étant membres de « l’Aube Doré », partie d’ultra droite récemment entré au parlement. L’histoire se répète, le fascisme est utilisé de nouveau comme la solution ultime du système contre les luttes sociales en période de crise.

Dans ce cadre, l’Initiative des EtudiantEs et travailleurs/Es grecs/Es de Lyon organise une soirée de soutien et de débat dans le local de la CNT, le samedi 27 octobre à 19H00. Nous aurons alors l’occasion de faire une présentation sur l’histoire du fascisme en Grèce, sa montée en temps de crise, de parler de la coopération entre police et fascistes et de la répression qui a lieu cette dernière période. On fera également le point sur la riposte sociale face à la double menace : fascisme-crise économique.

Un repas va suivre la discussion avec des spécialités grecques.

L’argent récolté sera envoyé en Grèce pour soutenir les procédures juridiques des manifestantEs arrettéEs le 30/9.

Samedi 27 octobre 2012 à 19h

au local de la CNT, 44 Rue Burdeau, 69001

Initiative des EtudiantEs et travailleurs/Es grecs/Es de Lyon http://nouvelleshorslesmurs.wordpre...

Répondre à cet article