Union des Syndicats CNT de la Loire

(Interpro, PTT, Santé-Social, Éducation,
Communication, Culture et Spectacles)

Procédure d’expulsion du 33 rue de la Mulatière : 16 familles ...
[Posté le 20/11/2012]

Procédure d’expulsion du 33 rue de la Mulatière : 16 familles ...

Mercredi 21 novembre 2012

Rassemblement de soutien devant le Tribunal de St-Etienne à 9h !

Nous occupons depuis 3 mois maintenant un immeuble au 33 rue de la Mulatière à Saint-Etienne, quartier Saint Roch.

Le 33 rue de la Mulatière héberge 16 familles dans 14 appartements, 72 personnes dont 32 enfants, tous scolarisés.

Nous sommes un collectif qui s’est formé il y a un an et demi, dans le but d’ouvrir des logements décents et sûrs, et de répondre ainsi à des besoins que l’Etat devrait légalement prendre en charge.

C’est la deuxième maison que nous occupons, l’an dernier 20 familles ont été hébergées au 71 de la rue Neyron. 7 familles ont finalement été hébergées par le 115 après plusieurs mois d’attente. D’autres familles ont déménagé au mois de juillet, avec le collectif, dans le nouveau squat de la Mulatière. 3 familles sont avec nous depuis le début.

Le procès initialement prévu le 3 octobre a été renvoyé au mercredi 21 novembre 2012. Ainsi, nous sommes appelés à comparaître pour atteinte au droit de propriété. Venez nous rejiundre pour défendre le droit au logement.

Plusieurs expulsions massives ont eu lieu tout l’été. Au début de l’été (6 juillet), expulsion du bidonville de Chantegrillet et d’un immeuble dans le quartier du Soleil, les familles ont été posées, escortées par les CRS, sur un terrain vague à Montmartre, un mois plus tard ils sont ré-expulsés (18 août), les cabanes sont de nouveau détruites au Bulldozer. Escortées cette fois sur une ancienne décharge de Roche la Molière, le Bessy, sans eau, sans électricité, sans arbre et sans sanitaires dans la fournaise du mois d’août !

Depuis plusieurs semaines la situation est parfaitement insupportable et inadmissible. Le 4 oct, deux autres maisons expulsées dans la rue Neyron et plusieurs familles qui tentaient de s’installer vers le parc Montaud, expulsées le même jour. Le 10 c’est le tour de la Perrotière à Terrenoire, un immeuble appartenant à la Mairie, accompagné par le collectif « Que personne ne dorme à la rue », 50 personnes dont une dizaine d’enfants !!!

Semaines noires à Saint-Etienne : des familles, 140 personnes dont plus de la moitié d’enfants et de bébés, errent dans la ville pourchassées par la police… Une nuit sur un parking et délogées au matin, deux nuits sur un terrain vague, ré-expulsées, un jour sur un trottoir, un autre dans un abri-bus… les familles n’en peuvent plus, les enfants sont malades et épuisés, ils souhaiteraient retourner à l’école mais… ÇA SUFFIT ! DOSTA ! en langue Romani.

Stop aux expulsions !

Mobilisations et réquisitions des logements et bâtiments vides.

Droit au logement pour tous.

Collectif de la Mule anciennement Collectif du 71 rue Neyron

collectif.neyron gmail.com


Mercredi 21 novembre : tribunal de grande instance de St-Etienne, l’affaire sera étudiée sur le fond le 5 décembre 2012.

Répondre à cet article