Union des Syndicats CNT de la Loire

(Interpro, PTT, Santé-Social, Éducation,
Communication, Culture et Spectacles)

Mercredi 23 décembre : une après-midi bien triste.
[Posté le 24/12/2009]

TRISTE APRES MIDI

LIEN POUR ARTICLE PROGRES ET REPORTAGE FR3

http://stockvideo.over-blog.com/art...

Dès 13h 11 familles, soit 45 personnes dont 23 enfants, étaient présentent devant la gare de Chateaucreux. La majorité de ces familles sont titulaires d’une APS (autorisation provisoire de séjour) ayant déposé un dossier de demande d’asile ; pour les autres le dépôt est en cours. Deux femmes sont enceintes, l’une a une ordonnance des urgences de l’hôpital préconisant de rester allongée !!! Parmi les enfants plusieurs sont en bas âge et une fillette est handicapée. Ce simple constat devrait alerter... (Pour la petite histoire, mamans et les enfants ont pu se mettre à l’abri 1 heure 1/2 à l’intérieur de la gare) TL7, FR3 et Le Progrès sont venus au point presse.

Les familles ont ensuite été accueillies au "bistrot social" puis nous nous dirigeons vers la préfecture où nous apprenons qu’une réunion est en cours avec la mairie, la DDASS, et ..... sur l’hébergement d’urgence. Assez rapidement une rencontre nous est proposée à 17h30. Un moment d’espoir, un début de solution en vue ? Il fallu déchanter.

Version courte : 17h30 : confirmation, nous sommes attendus 18h : laissez un numéro de téléphone, le directeur de cabinet vas vous rappeler 18h30 : vous n’avez pas eu d’appel ? attendez .... le message est passé, il va vous rappeler appel au 115 qui a déjà été contacté par Triangle qui nous apprend que 3 familles sont mises à l’abri (une pour une seule nuit, les autres ?) 19h10 : nous décidons de partir 19h15 : le téléphone sonne, 5 mn après notre départ !!! 1/4 H de communication, mais pour dire quoi ?

*Pas de solution pour cette nuit pour les autres familles.* Pas d’ouverture de gymnase, c’est compliqué, etc.. Donc les personnes vont aller s’abriter p.ex à hôpital ... ma remarque n’a pas plus "/l’hôpital n’est pas fait pour çà, ..."/ c’est tout, refus mais pas de solution.

Sur d’autres propositions, p.ex. La résidence des Pères habitable en l’état : "/non, et puis fin mars vous allez demander quoi ?/"

comme on l’avait déjà ressenti, tout tourne autour de la crainte de créer un afflux de personnes en étant "trop accueillant", toujours le même refrain, ne pas créer de solutions pérennes ("pour que les gens ne viennent pas" ce n’a pas été dit mais cela s’entendait quand même)

QUITTE A LAISSER DES GENS A LA RUE.

Ont-ils été surpris fin octobre de l’ampleur de la situation, pourtant ce n’est pas faut d’avoir alerté depuis le mois de mars ... mais comme lui "n’a/ pas les mêmes chiffres que nous/" la question est évacuée comme les autres.

Par contre le ton est ferme pour refuser tout travail avec les associations, éventuellement les recevoir (comme ce soir !) pour les écouter mais "/on ne va pas faire de cogestion avec les associations/". La position du préfet est bien relayée.

Mais alors, pourquoi avoir proposé une réunion à 17h30 ? une volonté de gagner du temps ?

Pierre B

TRISTE APRES MIDI

—  resf42 yahoo.fr - 06.16 36 73 41- 04.77.41.33.21 - 06.75.81.77.07 RESF 42 Bourse du Travail 4 crs V.Hugo 42000 SAINT-ETIENNE

Permanences tous les vendredis de 18h à 20h à la Bourse du Travail.

Réunion générale du réseau un jeudi sur trois voir sur le site ou nous appeler pour les dates précises

Vous pouvez retrouver nos infos sur la page Loire du Site Réseau Education Sans Frontières : http://www.educationsansfrontieres.org/

Répondre à cet article