Reconduire la grève ? C’est possible et nécessaire !

Vendredi 24 septembre 2010 // Actualité

Nous relayons encore, un appel paru sur le site : http://www.syndicalistesunitaires.org parcequ’en tant que CNT nous nous retrouvons à 200% dans la démarche de coordonner localement les syndicats qui ont envie d’aller plus loin que leurs bureaucraties trop frileuses. Merci de relayer cette info, d’en parler dans vos syndicats et de rejoindre les coordinations qui se mettent en place...

PDF - 95.2 ko

Nous étions 3 millions dans la rue le 7 septembre.

Pour nos retraites, nous allons à nouveau nous mobiliser massivement le 23 septembre. Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure dans le rapport de force et poser la question de lagénéralisation et de la reconduction de la grève : C’EST NOTRE SEUL MOYEN DE GAGNER.

Et déjà des salarié-e-s ont décidé de reconduire la grève…

Reconduire la grève ? C’est possible et nécessaire !
Petit aperçu des différents appels à la reconduction dès le 23 septembre...
Dans les secteurs professionnels…

- Dans la CHIMIE, SUD et la CGT appellent déjà à la reconduction à partir du 23 chez Total. Les
fédérations SUD, mais aussi la CGT de la chimie sont pour la reconduction dans toutes les activités
de la chimie, de la pétrochimie et du raffinage en France. « La FNIC-CGT considère que, face à ce
démantèlement programmé des retraites, nous n’avons pas d’autre choix que de durcir les
mouvements, d’augmenter le rapport de forces, notamment par de nouvelles actions de grève. La
question de la grève reconductible se pose de plus en plus. Nos industries font partie des professions qui
doivent se préparer à la mettre en oeuvre, à commencer par interpeler les salariés sur cette question. »

- TERRITORIAUX : Les territoriaux CGT de Port-de-Bouc demandent la mise en débat de la grève
reconductible lors de l’AG du 23.
La CGT municipaux de Lille appelle à la grève reconductible à partir du 23.
Les syndicats FO, FSU, SUD de la Mairie de Saint-Denis, et CGT Plaine Commune, appellent leurs
collègues « à amplifier le mouvement et à rejoindre toutes les initiatives qui permettent de discuter, de
nous retrouver, et de construire ensemble la grève reconductible et générale pour le retrait du projet de
loi sur les retraites et pour l’amélioration de nos retraites. »

- SNCF : SUD-Rail a déposé un préavis de grève nationale reconductible à compter du 23 septembre
pour imposer le retrait. FO appelle « à une grève reconductible à partir du 22 septembre au soir ». La
CFTC estime que « seule une grève reconductible peut faire reculer le gouvernement ».

- RATP, SUD appelle à la grève reconductible, et les syndicats CGT, UNSA, CFDT, Indépendants,
CGC et CFTC appellent à une grève de 24 heures le 23 septembre, mais soulignent dans un
communiqué commun qu’à « la lumière des évolutions éventuelles au niveau national », ils ne « 
s’interdisent pas de s’inscrire dans une forme d’action reconductible ».

- EDUCATION : La Fédération SUD éducation, la CGT Educ’action appellent à la grève
reconductible dès le 23 septembre. Certains syndicats (SNETAP, enseignement agricole, SNASUB, bibliothèques, SNUAS, assistants sociaux) et surtout de nombreuses équipes départementales FSU s’engagent pour la grève reconductible.

- France-Télévision, CGT, FO et CFTC ont déposé un préavis de grève reconductible à partir du 23.

- L’intersyndicale de la Culture (CFTC, CFDT, CGT, FSU, SUD, UNSA) appelle à la tenue d’AG
dans tous les services et établissements du ministère pour préparer les meilleures conditions de réussite
du 23 et ainsi enclencher dès le 24 la poursuite de la grève jusqu’au retrait du projet gouvernemental.

- Aux PTT, SUD appelle l’ensemble des personnels et des organisations syndicales à préparer la grève
reconductible à partir du 23 septembre. SUD est prêt à préparer la grève générale avec toutes les
organisations syndicales qui le souhaitent.

- IMPÔTS : La Fédération Finances de la CGT affirme : « il faut faire monter le niveau de l’action
par la grève reconductible et le blocage du pays ». L’Union SNUI/SUD Trésor appelle également à la
grève reconductible : à eux deux ces syndicats sont ultra-majoritaires dans leurs secteurs !

- La fédération nationale de l’action sociale FO (FNAS-FO) se déclare « dès le 23 septembre, pour
la grève jusqu’au retrait du projet ».

- Pour la Fédération CGT des Sociétés d’Etudes : « Si, au soir du 23 septembre, le gouvernement ne retire pas son projet, son obstination mettra nécessairement à l’ordre du jour la grève interprofessionnelle jusqu’à satisfaction. ». … et au niveau départemental !

- En Seine maritime, CGT, FO, CFDT, CGC, FSU, Solidaires, UNSA, UNEF appellent à la grève interprofessionnelle jusqu’à l’abandon du projet et incluent la grève reconductible dans les « suites unitaires à débattre »

- En Haute-Loire, l’intersyndicale interprofessionnelle CGT, CFDT, FO, Solidaires, FSU, UNSA CFTC, CFE-CGC affirme que : « L’heure est à la grève interprofessionnelle jusqu’à l’abandon du projet. Nous vous appelons à mettre la reconduite de la grève en discussion dès maintenant au cours d’assemblées générales dans les entreprises, les administrations et les services. »

- Dans la Loire Atlantique, FO, la FSU et Solidaires disent : « Le 23 septembre doit s’inscrire dans la perspective d’une grève généralisée. » « La date du 23 septembre est déjà tardive. Si elle n’est pas prolongée par une grève reconduite destinée à bloquer les activités économiques et sociales du pays, il sera illusoire d’espérer autre chose que déplacer quelques virgules dans la loi. »

-  : Même configuration dans l’Allier (03).

-  : En Lozère, CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC, FSU, Solidaires, UNSA, appellent « à mettre en discussion la reconduite de la grève au cours d’AG dans les entreprises, les administrations et les services »

- Dans le Loiret, CGT, CFDT, CFTC, FO, Solidaires, UNSA envisagent les possibilités de reconduire la grève partout où c’est possible.

- L’UD CGT du Gard demande à ses syndicats d’organiser des AG pour mettre en débat la grève

- L’intersyndicale de Roanne, lors du rassemblement du 15 septembre, a appelé « à mettre en discussion la reconduite de la grève dès maintenant au cours d’assemblées générales dans les entreprises, les administrations et les services publics. »

Un appel national : « syndicalistes pour la grève générale » L’appel dit notamment « nos collectifs syndicaux CGT, FSU, Solidaires, CNT, CDMT (Martinique), CTU Guadeloupe), STC (Corse) déclarent travailler ensemble à construire un mouvement d’ampleur, la grève générale pour le retrait de ce projet de loi sur les retraites et pour la satisfaction de nos revendications ! ».

Il est signé par plus de cinquante syndicalistes dont : Ali Bendris, SUD Energie CGT-E Dalkia, Jean Pierre Delannoy, CGT Métallurgie Nord Pas de Calais, Pierre Le Méhanès, syndicat CGT SBFM, Xavier Mathieu, CGT et comité de lutte Continental Clairoix, Alain Mosconi, secrétaire national STC, Olivier Vinay, SNES-FSU (Emancipation), Philippe Wullens, SUD Chimie Total Dunkerque… [b]A voir et à signer ici :[/b] http://www.syndicalistesunitaires.org

Oui, ensemble, par la grève reconductible, nous pouvons bloquer le pays et obtenir le retrait du projet de loi sur les retraites !

Répondre à cet article