Evaluations nationales CM2 : c’est toujours NON !

Mardi 12 janvier 2010, par raf // Actualité SSE

« Ce qui est nouveau, c’est d’évaluer tous les élèves de CM2, au même moment, avec des tests identiques, dont les résultats feront l’objet d’un traitement statistique anonyme » (Jean-Louis Nembrini, directeur général de l’enseignement scolaire).
Depuis quand a-t-on besoin de tester toute une population pour faire des études statistiques ?


Les évaluations CM2 mettent en difficulté les élèves.

Ils doivent réussir certains exercices en milieu d’année sur des apprentissages qu’ils n’ont pas et sur des programmes de 2008 qui sont nouveaux pour eux. Pour éviter cela, une dérive tendrait à faire bachoter les élèves au mépris de la construction sensée des apprentissages et laissant de côté ceux qui ne comprennent pas ou qui n’ont pas d’aide à la maison.


Les évaluations CM2 ne sont d’aucune utilité pour les enseignants.

Le système de notation binaire (1 ou 0 ; juste ou faux) ne permet pas de graduer les difficultés, n’autorise pas la finesse d’appréciation qui amène à une compréhension des problèmes et à une remédiation. C’est une perte de temps, car tout enseignant a ses propres évaluations, adaptées à ce qu’il a enseigné, et qui lui permettent d’aider ses élèves.


Les évaluations CM2 permettent de justifier toute réforme.

Les élèves ne réussissent pas :
Le système d’éducation français est mauvais mise en concurrence des enseignants et des écoles (ce que permet une remontée « anonymée » des résultats), suppression de la carte scolaire, ouverture de l’éducation aux entreprises privées (demande de l’AGCS signé par la France en 98), ...

Les élèves réussissent : Le système d’éducation français est améliorable
Suppression des postes du réseau d’aides dans les écoles où la réussite est « trop bonne » (ce que permet une remontée « anonymée » des résultats), création des EPEP (établissements publics d’enseignement primaire : réunion de plusieurs écoles gérées par des administratifs sans liens avec l’enseignement).

Nous souhaitons une école ou tous les enfants s’épanouissent.

Comment lutter ?

Si vous êtes enseignants :
En ne faisant passer que les exercices ou les élèves ne seront pas en difficulté.
En donnant les réponses.
En ne faisant pas remonter les données « statistiques ».
En se mettant en grève les jours de passation.
En ne faisant pas passer les évaluations.
En rejoignant une action collective.


Si vous êtes parent d’élève :

En gardant votre enfant chez vous.
En discutant avec les autres parents afin de créer une action commune (blocage de l’école, demande d’audience à l’inspection, …)
En utilisant votre droit de citoyen d’interpellation des élus.

Si vous êtes persuadés que l’école doit être un lieu d’égalité, de justice et d’émancipation :
En vous renseignant et en discutant autour de vous.
En soutenant les mouvements et collectifs en lutte ou en résistance.

Tract CNT contre les évaluations nationales CM2

Répondre à cet article