Halte a la precarite, Requalification des contrats précaires

Ags du COLL 31 DE LUTTE CONTRE LA PRECARITE

Samedi 9 octobre 2004 // Contre la précarité

Les AGs du COLLECTIF DE LUTTE CONTRE LA PRECARITE du Lundi continuent, toujours à 18h00 à la Bourse du travail...
Une PROJECTION (UN MONDE MODERNE) + un DEBAT (COMMENT RESISTER FACE A LA PRECARITE)sont prévues
à la BOURSE DU TRAVAIL, le Vendredi 5 Novembre à 20h00.
Faites circulez l’info...

**********************************************************************
Halte a la precarite
Requalification des contrats précaires

Reintegration de Victor Cruzel
Victor requalifié mais pas réintégré !
Intérimaire pendant 11 ans chez Latécoère, Victor Cruzel, chaudronnier aéronautique, a intenté une action devant l’Inspection du Travail et les Prud’hommes en décembre 1998 et a obtenu la requalification de ses contrats d’intérim en CDI.

Localement, Victor a été le premier à lutter pour faire reconnaître l’illégalité des ses contrats en intérim. Ce jugement a fait fonction de jurisprudence : de nombreuses requalifications et réintégrations ont été obtenues depuis par des recours en justice. De plus, des centaines de salariés ont été embauchés en CDI sans même savoir qu’ils devaient cette embauche à la lutte menée par Victor.

Mais voilà maintenant 6 ans que Victor paie la facture de cette “ victoire ” et ne trouve plus aucun emploi sur l’agglomération toulousaine. Pourtant, sa qualification et son expérience professionnelle ne sont pas en cause. L’explication, nous la connaissons tous : les “ listes noires ” patronales sont une réalité !
Le “ Collectif 31 de lutte contre la précarité ” et les organisations syndicales qui le composent ont lancé il y a 6 mois une campagne afin d’obtenir la réintégration de Victor dans son entreprise, Latécoère. En effet, si les tribunaux avaient bien prononcé une décision de requalification, rien n’avait été dit sur sa réintégration effective dans son entreprise d’origine. En réponse à cette action, Victor a bien reçu des offres d’embauche : Ile de France, Andalousie, PACA (et pourquoi pas Taiwan ?) . Mais rien sur Toulouse !
Ces manœuvres sont trop grosses ! Nous refusons l’éloignement de Victor. Il doit être embauché dans une des entreprises de l’aéronautique toulousaine qui ont engrangé des profits grâce à son travail.
Le bras de fer continue

Nous ne devons pas céder sur la question de la réintégration de Victor car elle est symbolique de l’avenir de dizaines de milliers d’intérimaires et plus largement de ravailleurs précaires qui font vivre l’économie de notre région.
Généralisons les procédures de requalification

Depuis des années, les patrons utilisent massvement l’intérim.
Nous devons réagir et généraliser les procédures de requalification des contrats d’intérim. La lutte devant les tribunaux est un outil contre la précarité mais ne suffit pas. Que ce soit dans les entreprises de la métallurgie, à la SNCF, à l’Education Nationale, de plus en plus de recours sont engagés auprès des prud’hommes ou du tribunal administratif : 18 requalifications et réintégrations ont été obtenues a la Sovab SNC. Le collectif 31 de lutte contre la précarité et les organisations syndicales qui en font partie soutiennent ces actions en justice en permettant l’accès aux textes et aux jurisprudences.
Mais la requalification des contrats ne veut pas dire réintégration dans l’entreprise. A Sochaux, comme Victor, des intérimaires de Peugeot ont été requalifiés mais pas réintégrés. Dans le Haut Rhin, dans l’entreprise sous traitante métallurgique Peguforme, il y a eu des requalifications sur poste des intérimaires suite à la lutte sur le terrain.

Pour obtenir la réintégration,
il faut une mobilisation effective et
une lutte collective
des syndicats et des salariés de l’entreprise !

Le développement de la précarité dans une entreprise ne provoque pas toujours de réactions auprès du personnel titulaire ou en CDI. Pourtant, on ne compte plus les boîtes où l’utilisation massive de CDD ou d’intérimaires a eu pour objectif de fragiliser la résistance des travailleurs avant de préparer une restructuration. A moyen terme, la casse des conditions de travail et de rémunération finit par s’étendre à tous les salariés.
TITULARISATION ET REQUALIFICATION DE TOUS LES PRECAIRES
REINTEGRATION DE VICTOR CRUZEL !

Le collectif 31 de lutte contre la précarité vous appelle tous à appuyer la campagne de requalification de tous les précaires.

Rejoignez le ! Tous les lundis à 18h à la Bourse du Travail à toulouse

Boite vocale :05 62 47 11 31
Site :http://precaires31.site.voila.fr

Signataires : Comité des Privés d’Emploi et Précaires CGT 31, CG T éducation, Union Locale CNT 31, AC ! 31, MNCP Midi Pyrénées, Solidaires (SUD Collectivités Territoriales, SUD ANPE, SUD Education,...)

Répondre à cet article